Actualisé 25.07.2008 à 20:19

Immigration: l'Italie étend l'état d'urgence

Le gouvernement italien a décidé vendredi d'étendre à l'ensemble du territoire «l'état d'urgence face à l'immigration clandestine».

Cette mesure était déjà en vigueur depuis quelques années dans certaines régions de la Péninsule.

L'état d'urgence permettra d'accélérer la construction de nouveaux centres d'accueil et de rétention d'immigrants clandestins, a indiqué le ministre de la défense Ignazio La Russa.

Le ministre de l'intérieur Roberto Maroni a affirmé au cours d'une conférence de presse que l'état d'urgence était «une mesure technique, déjà utilisée dans le passé et utile pour recourir à des procédures (administratives) accélérées». Il s'agit d'une «prorogation de prorogation», a-t-il fait valoir face aux nombreuses critiques de l'opposition.

«C'est une décision abominable», a estimé Giancarlo Bressa, vice- président du groupe parlementaire du Parti démocratique à la Chambre des députés. «Ce gouvernement est incapable de gouverner sur des sujets vrais et importants et cherche à faire peur aux gens», a-t-il ajouté.

«C'est un climat d'Etat policier», a surenchéri Rosy Bindi, vice- présidente de la Chambre. Le gouverneur de la région des Pouilles, Nichi Vendola, a parlé «de morceau de fascisme».

Le tour de vis contre l'immigration mis en oeuvre par le gouvernement de Silvio Berlusconi dès son arrivée au pouvoir en mai a été notamment critiqué par le Parlement européen. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!