Actualisé 03.05.2011 à 13:08

Libye

Immigrés et blessés attendent leur évacuation

Un millier d'immigrés et plusieurs centaines de patients, dont des blessés graves, attendent leur évacuation de Misrata, ont indiqué les agences de l'ONU à Genève.

L'OIM a demandé à tous les belligérants de permettre à son bateau d'accoster au port de la ville assiégée.

Le bateau de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a quitté Benghazi le 29 avril et attend depuis quatre jours l'autorisation d'accoster. Le bombardement de la zone du port par les forces de Kadhafi et la menace des mines ont empêché le bateau d'approcher.

«Chaque seconde compte. La situation est critique. Deux blessés graves dans les hôpitaux de Misrata sont morts en attendant d'être évacués», a affirmé un porte-parole de l'OIM à Genève Jumbe Omari Jumbe.

En soins intensifs

Au moins 36 personnes en soins intensifs doivent être évacuées d'urgence, a ajouté l'organisation, selon laquelle 23 journalistes attendent aussi de pouvoir quitter la ville.

Plus de mille immigrés, notamment du Niger, du Ghana, du Tchad, du Nigéria, du Soudan, du Mali, de l'Egypte et du Bangladesh sont bloqués dans le port de Misrata. Une centaine de Philippins souhaitent également quitter la ville, a précisé l'OIM.

Selon le Bureau des Affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), «plusieurs centaines de patients attendent leur évacuation pour recevoir des soins médicaux urgents». Entre 500 et 800 patients ne peuvent pas recevoir les soins nécessaires dans les hôpitaux de Misrata.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a indiqué qu'il espère pouvoir rejoindre Misrata par la route d'ici à la fin de la semaine.

Selon OCHA, une dizaine de bateaux ont pu jusqu'ici évacuer 12'000 personnes de Misrata depuis le début des hostilités. Ils ont permis d'acheminer plus de 3000 tonnes de secours. Mais divers équipements médicaux, médicaments et vaccins continuent de manquer.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!