Genève: Importante fuite de gaz sur un chantier
Publié

GenèveImportante fuite de gaz sur un chantier

Une conduite a été percée par la chute de gravats lors d’une fouille, vendredi à l’avenue Eugène Lance. Une partie de la zone a dû être évacuée. Rapidement maîtrisée, la fuite n’a fait aucun blessé.

par
Leila Hussein
Les fuites de gaz sont fréquentes lors de travaux sur la voie publique et sont généralement sans risque, indiquent les Services industriels de Genève. 

Les fuites de gaz sont fréquentes lors de travaux sur la voie publique et sont généralement sans risque, indiquent les Services industriels de Genève.

Service d’incendie et de secours (SIS)

Une fuite de gaz a fait l’objet d’une intervention des pompiers et des Services industriels de Genève (SIG), vendredi peu avant 9h, à l’avenue Eugène Lance, dans la commune de Lancy. Survenu sur un chantier, à une soixantaine de mètres d’un bâtiment, l’incident a nécessité la sécurisation du périmètre. «Nous avons sorti une première lance de préservation et évacué une partie de la zone», indique Frédéric Jaques, commandant adjoint du Service d’incendie et de secours (SIS). Et d’ajouter que des patrouilles de police «étaient présentes en grand nombre pour sécuriser les lieux. Une aide précieuse à cette heure de la journée, où il y a beaucoup de trafic et de piétons, en raison de la gare de Bachet à proximité». Bloquée le temps de l’intervention, la circulation a été rétablie vers 10h.

Chute de gravats en cause

La fuite, située au fond d’une fouille où une entreprise réalisait des travaux, a été rapidement maîtrisée. «L’un de nos techniciens est descendu pour fermer la vanne en amont et empêcher le gaz de s’échapper», précise Olivier Bahon du service de presse des SIG. «Nous avions fini de creuser et étions sur le point de sécuriser la fouille, lorsque des gravats sont tombés et ont percé une conduite», confie la société qui exécutait les travaux.

«Une fois la fuite stoppée, nous avons mesuré la concentration de gaz dans l’air pour nous assurer de ne pas avoir une atmosphère explosive. Les valeurs étant négatives, nous avons levé le dispositif», rapporte Frédéric Jaques, commandant adjoint du SIS. Au total, deux engins d’incendie, une ambulance et douze pompiers professionnels ont été mobilisés.

Les pompiers ont dû évacuer une partie du chantier.

Les pompiers ont dû évacuer une partie du chantier.

SIS

Plus de peur que de mal

«Ces fuites sont fréquentes lors de travaux», explique Olivier Bahon du service presse des Services industriels de Genève. Il se veut toutefois rassurant: «Elles sont très impressionnantes, car elles provoquent beaucoup de bruit et sifflent, mais elles sont sans danger. Comme le gaz sort à l’air libre et n’est pas confiné, il n’y pas de risque d’explosion.»

Ton opinion