Actualisé 14.08.2019 à 06:31

Transport aérien

Impossible d'acheter leur billet d'avion en urgence

Des voyageurs victimes d'une annulation à l'étranger s'étonnent de ne pouvoir acheter des sièges sur Swiss dans les 24 heures.

de
Frédéric Nejad Toulami
Keystone/Christian Beutler

Parmi les passagers romands bloqués à l'étranger de retour de vacances, fin juillet, après de nombreux vols annulés par la compagnie easyJet («20 minutes» du 6 aout), certains sont aussi irrités contre Swiss. La raison: au lieu de devoir patienter un ou deux jours avant de pouvoir espérer un vol sur la même compagnie, ils ont immédiatement tenté d'acheter des places chez le transporteur aérien suisse, en vain! «Il était 21 heures ce dimanche soir à l'aéroport d'Athènes quand nous avons appris la suppression de notre vol pour Genève», témoigne Carole*.

Comme easyJet nous proposait un vol que deux jours plus tard, nous avons alors tenté de rentrer avec Swiss le lendemain matin.» Mais que ce soit au guichet, sur le site internet ou par téléphone, la réponse fut la même: pas de réservation avec Swiss moins de 24 h à l'avance, alors qu'il semblait y avoir encore des places de libres sur la liaison pour Genève. C'est finalement grâce à Turkish Airlines que Carole et son ami ont pu rentrer dans des délais corrects.

A cause du processus informatique de vérifications des cartes de crédit?

Selon Doriane Cavalli, responsable marketing et communication de la compagnie aérienne suisse, la possibilité de réservation peut varier selon les pays où on se trouve. Pour une liaison au départ de la Suisse, le passager peut réserver son vol jusqu'à trois heures avant le départ, indique-t-elle. Mais à l'étranger, les délais sont différents pour des raisons indépendantes de Swiss, déclare-t-elle. Cela serait dû aux systèmes de paiement: dans certains pays, le processus informatique de vérifications des cartes de crédit serait plus lent.

*prénom d'emprunt

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!