Covid en Tunisie - Impuissant, un directeur d’hôpital fond en larmes
Publié

PandémieImpuissant, un directeur d’hôpital fond en larmes

Le Ministère tunisien de la santé parle d’un «effondrement» du système sanitaire. Une vidéo d’un directeur d'hôpital sans solution face au manque d’oxygène illustre le drame de ce pays.

Accablée par une nouvelle vague épidémique, la Tunisie vit une période dramatique. La faute à un déficit d'oxygène dans les hôpitaux du pays et un accès plus que limité à la vaccination. D’après les dernières statistiques, seulement 11% de la population tunisienne a reçu une première dose alors que la progression du variant Delta fait des ravages dans ce pays d’Afrique du Nord. Le nombre de contaminations est remonté en flèche depuis la fin de juin, avec un pic atteint le 13 juillet.

Ce jour là, 8473 nouveaux cas ont été identifiés dans le pays. Une recrudescence qui place l’hôpital public dans une position déplorable. La situation sanitaire est «catastrophique», a annoncé jeudi la porte-parole du Ministère de la santé, évoquant l’«effondrement» du système sanitaire.

Réactions en cascade

Une vidéo qui circule actuellement sur les réseaux sociaux illustre le drame tunisien. On y voit le directeur de l’hôpital public de Mateur, dans le nord du pays, fondre en larmes en raison de son impuissance. Au téléphone, l’homme déplore le manque d’oxygène et la perspective de voir ses patients décéder sans possibilité de les sauver.

Des images fortes vues des centaines de milliers de fois sur Twitter, qui ont suscité des réactions en cascade, alors que de nombreuses personnes dénoncent le pass sanitaire en Europe, en particulier en France, où l'accès à la vaccination est facilité.

Plusieurs pays parmi lesquels l'Italie ou encore le Maroc ont envoyé de l'aide en Tunisie pour lutter contre cette nouvelle vague. De son côté, la France va fournir dans les semaines à venir plus d'un million de doses de vaccin.

Mi-juillet, la Tunisienne Ons Jabeur avait mis aux enchères la raquette qui lui avait permis d’atteindre les quarts de finale à Wimbledon pour aider à combattre la pandémie.

(th/vja)

Ton opinion

91 commentaires