Lausanne: Inauguration de l'Espace Maurice Béjart
Actualisé

LausanneInauguration de l'Espace Maurice Béjart

La Collection suisse de la danse (CSD) a inauguré mercredi ce lieu dans le but de préserver la mémoire du chorégraphe, mais aussi de garder son oeuvre vivante.

par
lgü

Le première exposition dévoilée présente textes, images et quelques objets de l'artiste. Celle-ci n'a pas pour objectif d'être exhaustive. Elle donne un aperçu des grands axes de la vie du chorégraphe, de sa biographie à ses oeuvres en passant par ses proches et ses liens avec Lausanne. Destinée au grand public, elle pourra évoluer avec le temps.

L'Espace propose des photographies du maître, de ses ballets, de ses danseurs et amis, reproduites en grand format. Un catalogue composé de textes de Jean-Pierre Pastori, commissaire de l'exposition et président de Ballet Béjart Lausanne (BBL), fait le lien avec les images et les objets présentés.

Statue de Bodhisattva, estampe dédicacée de Georges Mathieu, médaille de l'Ordre du soleil levant, quelques effets chers au chorégraphe, qui a vécu les 20 dernières années de sa vie à Lausanne, sont exposés dans des vitrines. Ils montrent ses liens avec différentes personnalités et artistes. Parallèlement, les visiteurs peuvent visionner un DVD permettant de voir des chorégraphies en mouvement.

35 mètres d'archives

L'Espace Maurice Béjart donne un avant-goût de l'ampleur des archives de la CSD qui atteignent 35 mètres linéaires, a expliqué Selina von Schack, directrice adjointe de la CSD. Les fonds recèlent de nombreux trésors qui ne peuvent tous être montrés.

Parmi eux, la bibliothèque du maître, des archives du BBL, la collection déposée par son fils adoptif Eiji Mihara ou encore un fauteuil ayant appartenu à Barbara, grande amie de Béjart. Les chercheurs ou personnes intéressées pourront approfondir leurs connaissances en explorant la bibliothèque ou en consultant les fonds de la CSD, a précisé Mme von Schack.

Hommage

En 2011, quatre ans après sa mort, la CSD, la Ville de Lausanne, le BBL et la Fondation Maurice Béjart ont émis la volonté de créer un espace pour rendre hommage au chorégraphe. Il a trouvé place dans les locaux lausannois de la CSD à l'avenue de Villamont 4. La Ville et plusieurs fondations ont soutenu le projet d'un montant de 90'000 francs.

La CSD est née de la fusion en 2011 des Archives suisses de la danse de Lausanne et de la mediathek tanz.ch. Elle constitue le Centre national de compétences pour la conservation du patrimoine immatériel chorégraphique suisse. (lgü/ats)

Ton opinion