Publié

GenèveIncendie: immeuble évacué en pleine nuit

Près de 50 habitants ont dû quitter leurs logements vers 4h du matin à cause d’un feu dans le quartier des Pâquis.

par
Maria Pineiro
La rue de Lausanne a dû être fermée lors de l’évacuation.lecteur reporter

Le quartier des Pâquis n’est pas passé loin du drame dans la nuit de samedi à dimanche. Un incendie dans une allée à la rue Royaume a occasionné un fort dégagement de fumée. Les locataires, pris au piège dans leurs appartements, ont été, pour la plupart, évacués via les échelles des pompiers. Sept personnes ont été amenées aux HUG, dont une en urgence absolue.

1 / 6
Service d’Incendie et de Secours Ville de Genève

Il était 3h43 lorsque le 118 a reçu un premier appel au sujet d’un incendie aux Pâquis. «On nous a annoncé un fort dégagement de fumée et des gens aux fenêtres», a confirmé dimanche matin le lieutenant Nicolas Millot, officier de communication du Service d’incendie et de secours de la Ville de Genève. La description du sinistre a incité l’opérateur à engager les trois casernes du canton et mettre en oeuvre de gros moyens. «Les premiers pompiers sont arrivés sur place cinq minutes après l’alarme, a détaillé Nicolas Millot. Un drame a été évité.»

Evacuations par la grande échelle

A leur arrivée, les hommes du feu ont constaté que les locataires demandaient de l’aide à leurs fenêtres. L’allée enfumée ne permettrait plus aux habitants de sortir de l’immeuble. Trois personnes s’étaient par ailleurs réfugiées sur le toit du bâtiment. «Quarante-six personnes ont été évacuées, dont trente à l’aide de la grande échelle du SIS. Une trentaine d’habitants a été incommodée par la fumée, indique le porte-parole. Une vingtaine a par la suite trouvé refuge à l’abri PC de Varembé.

Lecteur reporter

Trente-quatre pompiers professionnels, épaulés par vingt-six volontaires, ont mené les opérations. Onze véhicules et huit ambulances ont été dépêchés sur place. La rue de Lausanne a dû être fermée à la circulation, a indiqué Jean-Philippe Brandt, porte-parole. L’incendie a été maîtrisé à 4h20 du matin. Une enquête de la police technique a été ouverte.

Immeuble délabré

Selon un collectif du quartier, l’immeuble était délabré. Sur place, dimanche, l’image offerte par le bâtiment n’est pas des plus accueillantes: l’arcade du rez est fermée par des panneaux tagués, la vitre de la porte d’entrée remplacée également par une planche en bois, les boîtes aux lettres défoncées. Les locataires évacués ont pu passer récupérer des affaires dans leurs logements. Une voisine a témoigné avoir été réveillée par les pompiers, mais ne pas connaître les locataires de l’immeuble. Un habitant du quartier a indiqué que dans le bâtiment, depuis que la porte avait été brisée et le digicode endommagé, il y avait beaucoup d’allées et venues de personnes étrangères à l’immeuble.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!