Discothèque: Incendie meurtrier dans une boîte de nuit chinoise
Actualisé

DiscothèqueIncendie meurtrier dans une boîte de nuit chinoise

Quarante-trois personnes sont mortes et au moins 51 ont été blessées dans l'incendie d'une discothèque du sud de la Chine.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le sinistre, qui s'est déclaré vers 23h00 samedi, a apparemment été provoqué par des feux d'artifice.

Le drame a eu lieu dans la discothèque «Dance King», dans la ville de Shenzhen, près de la frontière avec Hong Kong. Le portail d'informations Sohu.com a cité des médias faisant état de 88 blessés. Le bilan élevé pourrait être dû au fait que la foule tentant de fuir a dû emprunter un passage étroit pour s'échapper, a précisé Chine Nouvelle.

«Il n'y avait qu'une allée centrale étroite, de dix mètres de long. Beaucoup de gens ont été blessés dans la bousculade», a indiqué Chine Nouvelle, citant un employé, Yang Zhi, lui même brûlé au cou. Quelque 900 personnes étaient présentes dans la discothèque pour assister à un spectacle quand l'incendie a éclaté.

Appel au calme

Le secrétaire du Parti communiste de la région de Guangdong, Wang Yang, a demandé aux autorités «d'apaiser» les familles des victimes et de maintenir «la stabilité sociale», selon China New Service, signe que les autorités pourraient craindre une éventuelle réaction hostile du public et des familles des victimes.

M. Wang a également ordonné de retrouver rapidement les responsables de la tragédie et de renforcer les moyens de secours pour soigner les victimes. Les incendies sont monnaie courante en Chine, causés par des systèmes électriques défecteux, des installations de chauffage dangereuses, ou des produits stockés dans des conditions et lieux tout à fait impropres.

La sécurité est également souvent négligée dans les bars discothèques où des catastrophes ont régulièrement lieu. En 2007, 159 000 incendies ont été recensés en Chine, faisant 1418 morts et 863 blessés, avait indiqué récemment le gouvernement. En 2000, 311 personnes avaient trouvé la mort dans une discothèque de la ville de Luoyang (centre).

Accident dans une mine

Par ailleurs, 37 mineurs ont été tués dimanche à la suite d'un coup de grisou dans une exploitation de charbon du centre de la Chine. L'accident s'est produit très tôt dans une mine proche de la ville de Dengfeng, dans la province du Henan.

Parmi les 108 mineurs qui se trouvaient dans la mine, 64 ont réussi à en sortir après l'accident et sept autres ont été secourus. Les mines en Chine figurent parmi les plus dangereuses au monde, les normes de sécurité étant rarement appliquées.

Samedi, 19 mineurs ont été tués et douze autres sont toujours portés disparus dans une mine de Hegang dans la province du Heilongjiang, dans le nord-est de la Chine, après un incendie, avait annoncé l'agence semi-officielle China News Service.

Quelque 3800 mineurs sont morts dans les mines chinoises l'année dernière, selon des chiffres officiels qui pourraient largement sous-estimer le bilan.

(ats)

Ton opinion