Incendies aux Canaries: des milliers de personnes évacuées

Actualisé

Incendies aux Canaries: des milliers de personnes évacuées

Fataga - D'importants incendies sur deux îles de l'archipel espagnol des Canaries ont entraîné l'évacuation de près de 11 000 personnes.

Ailleurs en Europe du sud, la situation sur le front des feux de forêt étaient généralement sous contrôle, alors que l'eau manque en Turquie.

La situation est «très complexe» en raison des fortes températures et du vent violent qui attisent les feux et rendent très difficile la tâche des pompiers, a souligné le président du gouvernement régional des Canaries, Paulino Rivero.

M. Rivero a précisé que l'incendie qui touche depuis vendredi l'île de la Grande-Canarie, avait entraîné l'évacuation de 5200 personnes et dévasté au total 10 000 hectares dans le centre montagneux et boisé de l'île.

Dans le sud, le feu a brûlé en partie le parc zoologique «Palmitos Park», à San Bartolomé de Tirajana. Selon un porte-parole de l'autorité insulaire, le «périmètre» touché par l'incendie dans la zone était désormais de 20 000 hectares.

L'autre incendie, qui s'est déclaré lundi sur l'île voisine et très touristique de Tenerife, a entraîné l'évacuation de 5700 personnes et ravagé 14 000 hectares, a encore expliqué M. Rivero.

Un «nombre indéterminé d'habitations» ont été «calcinées» pendant la nuit, sur la commune d'Icod de los Vinos, selon des sources préfectorales. Trois cents personnes - pompiers, militaires, membres du personnel de la protection civile -, combattent actuellement le feu.

Pénurie d'eau en Turquie

Au Portugal, un important feu de forêt dans la région de Mourao, près d'Evora au sud du pays, a été maîtrisé dans la nuit de lundi à mardi. L'Autorité nationale de la protection civile a annoncé qu'il n'y avait plus aucun incendie de ce genre mardi matin. En Italie, en Grèce et en Macédoine, les incendies de forêts étaient en général sous contrôle.

La Turquie quant à elle est en proie à une pénurie d'eau à la suite d'une sécheresse provoquée par un manque de pluies. Des rationnements qui devraient durer plusieurs mois doivent débuter mercredi à Ankara.

La capitale turque, deuxième métropole du pays, a été divisée en deux par les autorités municipales et chaque partie sera privée d'eau pendant quatre jours de la semaine. La canicule règne à Ankara, avec des températures de 37° C.

Des travaux sont en cours pour drainer l'eau du fleuve Kizilirmak, le plus long de Turquie, vers Ankara mais cela pourrait prendre jusqu'à cinq mois, a indiqué un responsable municipal. Les très faibles précipitations hivernales dans l'ouest et le centre de la Turquie notamment ont provoquée une sécheresse et ont abouti à une réduction draconienne des réserves de plusieurs cours d'eau.

(ats)

Ton opinion