Football – Incidents OM-PAOK: la police va faire un rapport à l’UEFA

Publié

FootballIncidents OM-PAOK: la police va faire un rapport à l’UEFA

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a fait savoir qu’elle allait «détailler toutes les difficultés» auxquelles les autorités ont dû faire face mercredi et jeudi à Marseille.

Il faisait chaud jeudi soir au Vélodrome.

Il faisait chaud jeudi soir au Vélodrome.

AFP

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a fait savoir vendredi qu’elle comptait adresser un rapport à l’UEFA pour «détailler toutes les difficultés» auxquelles les autorités ont fait face à l’occasion du match Marseille – PAOK Salonique de jeudi, marqué par de nombreux incidents entre supporters.

Dès mercredi soir, des incidents ont eu lieu à Marseille entre supporters grecs et fans de l’OM. Ils se sont poursuivis jeudi avant le coup d’envoi du quart de finale aller de Conference League, remporté par le club marseillais (2-1), puis à l’intérieur du Stade Vélodrome.

Des projectiles et des sièges ont été jetés sur la pelouse par des supporters grecs, alors que fans du PAOK et de l’OM se sont lancés fumigènes et pétards, au-dessus des filets de sécurité. Les supporters marseillais ont également lancé des feux d’artifice en direction du parcage grec et de très fortes explosions de pétards ont retenti. Un bref mouvement de foule a eu lieu en bas du virage et la police est intervenue avec des gaz lacrymogènes en direction des fans grecs.

Au total, une dizaine de personnes ont été interpellées et la préfecture de police a évoqué jeudi soir une trentaine de policiers blessés, la plupart légèrement.

Un mouvement de foule a eu lieu en bas du virage et la police est intervenue avec des gaz lacrymogènes en direction des fans grecs.

Un mouvement de foule a eu lieu en bas du virage et la police est intervenue avec des gaz lacrymogènes en direction des fans grecs.

AFP

«L’action résolue et professionnelle de la direction départementale de la sécurité publique et des renforts CRS et gendarmes a permis de maîtriser les centaines de supporters violents venus de Grèce sans l’encadrement promis par leur club ni respect des moyens, heures et points de rendez-vous auxquels toutes les équipes visiteurs s’astreignent en déplacement», écrit vendredi la préfète de police des Bouches-du-Rhône, Frédérique Camilleri, dans un communiqué.

«Trois semaines de dialogue et d’engagements écrits du club adverse n’ont pas suffi à empêcher des actes violents et gratuits qui n’ont rien à voir avec la ferveur sportive», ajoute-t-elle.

«Un rapport sera adressé par la préfecture de police à l’UEFA pour détailler toutes les difficultés auxquelles les autorités administratives locales ont dû faire face dans le cadre de ce match», conclut la préfète.

«Je suis énervé contre l’UEFA qui a autorisé le déplacement de ces supporters»

Sébastien Jibrayel, adjoint aux sports du maire de Marseille

Interrogé par France Bleu Provence, l’adjoint aux sports du maire de Marseille Sébastien Jibrayel a de son côté invité les supporters marseillais à ne pas se rendre à Thessalonique lors du match retour jeudi prochain.

«Je suis énervé contre l’UEFA qui a autorisé le déplacement de ces supporters, connus de tous et qui sont très dangereux. Ils n’auraient jamais dû être là», a-t-il estimé.

«Vos supporters feraient mieux de ne pas venir»

Le président de l’OM Pablo Longoria a reproché à l’entraîneur du PAOK Salonique Razvan Lucescu son «attitude irresponsable» après ses propos sur les incidents entre supporters jeudi, en marge du match de Conference League.

Après le match, marqué par de nombreux incidents entre supporters grecs et marseillais autour et à l’intérieur du Stade Vélodrome, Razvan Lucescu a estimé que les fans de son club avaient été «mal reçus» et que Marseille et l’OM avaient donné «une mauvaise image».

«Au match retour, j’espère que Marseille sera reçu comme nous avons été reçus ici. Je suis très déçu de ce que j’ai vu aujourd’hui, c’est une très mauvaise image pour la ville de Marseille. Il y a beaucoup de violence dans le monde d’aujourd’hui, il n’y a pas besoin d’en avoir dans le foot», a déclaré le technicien roumain.

«Vos supporters feraient mieux de ne pas venir», a-t-il ensuite lâché à mi-voix alors qu’il quittait la salle de presse. / AFP

(AFP)

Ton opinion

5 commentaires