Conso: Inclusion: des poupées pour tout le monde
Mattel
Actualisé

ConsoInclusion: des poupées pour tout le monde

Les fabricants misent désormais sur des catalogues de modèles aussi inclusifs que possible.

par
Nina Seddik

L’annonce a fait l’effet d’une bombe: Monsieur Patate se fera désormais appeler simplement Patate. Derrière ce changement de nom, la volonté du fabricant de jouets Hasbro de proposer aux enfants des produits plus inclusifs qui «reflètent les familles modernes». En plus des Monsieur et Madame Patate classiques, qui resteront malgré tout commercialisés sans leur formule d’appel, la nouvelle gamme «Créé ta propre famille de patates», qui sortira à l’automne prochain, permettra aux enfants de jouer avec deux papas ou deux mamans, par exemple.

Hasbro

Hasbro n’est pas le seul fabricant de jouets à avoir misé sur un catalogue inclusif. La ligne Barbie Fashionistas de Mattel propose, en effet, des poupées avec cinq types de morphologies et une vaste palette de couleurs: 22 pour la peau, 94 pour les cheveux (avec différentes textures) et 13 pour les yeux. Ken n’est pas en reste puisqu’il est lui aussi décliné en une variété de types de corps et de couleurs. Des modèles non genrés existent également. Outre l’aspect physique, les situations de handicap sont aussi représentées avec des modèles de Barbie et Ken en fauteuil roulant. «En tant que gamme de poupées de mode la plus diversifiée du marché, nous prenons la responsabilité de mieux refléter le monde qui nous entoure, sachant qu’il y a de nombreux avantages à fournir aux enfants des poupées de différentes couleurs de peau, types de cheveux, compétences et plus encore.», explique Lisa McKnight, vice-présidente principale et responsable mondiale de Barbie & Dolls chez Mattel. Un pari gagnant pour la marque puisque sur dix poupées achetées en 2019, sept faisaient partie de la gamme inclusive Barbie Fashionistas.

Le jouet joue un rôle important dans la construction identitaire de l’enfant, entre l’âge de deux et trois ans, notamment, et de celles des stéréotypes de genres qui y sont liés. D’où l’importance de pouvoir avoir accès à des modèles variés, en termes de représentation ethnique, notamment, auxquels les enfants peuvent s’identifier. C’est ce que propose, par exemple, la marque française Minikane. Dans son catalogue: des poupées de différentes couleurs de peau, pour les filles et les garçons.

Minikane
Minikane

Ton opinion

6 commentaires