Actualisé 19.12.2012 à 20:24

Sensation

Incroyable découverte: de la truffe blanche à Genève

Une promeneuse a récolté entre 200 et 300 gr. de ce champignon-roi venu du Piémont (I). Une première en Suisse romande.

de
Raphaël Leroy
Le chien "Giano", spécialiste de la recherche des truffes, a trouvé le magot.

Le chien "Giano", spécialiste de la recherche des truffes, a trouvé le magot.

«C'est une découverte absolument hallucinante!» Expert des champignons au Service genevois de la consommation, Jean-Pierre Pfund n'y a d'abord pas cru lorsqu'une promeneuse bien connue de son département a apporté des truffes blanches. Elle venait d'en récolter entre 200 et 300 gr. lors d'une balade avec son chien.

«Elle et son mari ont tout de suite pensé à la truffe blanche en la nettoyant de sa terre, au vu de son aspect typique et de son parfum si intense», explique l'expert.

Dû au réchauffement climatique

Pour en avoir le cœur net, des analyses ont été réalisées par la Société Genevoise de Mycologie et le poly de Zurich (ETH). Résultat: il s'agit bien du «roi des champignons», venu du Piémont et qui se vend près de 1000 fr. le kilo. Une première en Romandie et dans la région.

«Cela est sûrement dû au réchauffement climatique, estime Jean-Pierre Pfund. Les graines de la truffe ont pu être importées par l'homme ou par le vent. En tout cas, elle semble avoir trouvé les conditions pour donner des fruits. Elle risque donc de se pérenniser à Genève.»

Endroit tenu secret

L'histoire ne dit toutefois pas où se cache le fameux trésor. «Les champignonneurs restent toujours avares en explications», sourit l'expert.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!