Actualisé 15.05.2011 à 18:45

France

Inculpation de quatre exorcistes

Quatre personnes ont été inculpées pour séquestration avec actes de torture à l'encontre d'une jeune femme retenue une semaine dans un appartement près de Paris pour y être exorcisée.

Les quatre personnes, âgées d'une trentaine à une cinquantaine d'années, ont été arrêtées jeudi à Grigny. Elles sont toutes poursuivies pour le même chef d'inculpation, selon le parquet d'Evry (banlieue parisienne).

Les personnes interpellées et la victime, une jeune femme de 19 ans, se présentent toutes comme faisant partie de l'Eglise adventiste du septième jour, qui est membre de la Fédération protestante de France (FPF), et vivaient dans le même appartement.

La jeune femme a passé sept jours attachée à un lit, quasiment sans manger ni boire. Elle avait été retrouvée jeudi par les policiers. Elle a été transportée à l'hôpital dans un état très faible mais son pronostic vital n'était pas engagé.

Les responsables des deux Fédérations adventistes de France et le président de l'Union franco-belge des fédérations adventistes se sont dit «consternés par l'attitude de ces personnes». «Ce n'est pas dans l'enseignement de l'Eglise adventiste et dans ses pratiques d'utiliser de tels procédés dans ce type d'exorcisme délirant», ont-elles indiqué vendredi dans un communiqué.

Une enquête est menée «pour savoir si ces personnes sont réellement membres de l'Eglise adventiste», ont-ils ajouté alors que le pasteur de l'église d'Evry Charly Reson a affirmé que ces personnes «ne figurent pas sur (ses) registres» et qu'il ne les connaissait pas.

L'Eglise adventiste du septième jour de France compte 12.660 membres en France métropolitaine et 33.998 membres dans l'Outre-mer français.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!