Actualisé 12.06.2012 à 10:47

Maire croateInculpé de discrimination contre des Roms

Le maire d'une municipalité du sud de la Croatie a été inculpé par le parquet local pour «discrimination raciale» après avoir exercé des pressions contre une famille de roms, la forçant ainsi à fuir le village.

Le parquet régional de Zadar (sud) indique dans un communiqué avoir inculpé pour «discrimination raciale» un «ressortissant croate de Skabrnja, né en 1949», sans révéler son nom. Selon la télévision nationale (HRT), il s'agit de Luka Skare, le maire de Skabrnja, une petite localité située à proximité de Zadar.

«Devant de nombreux habitants, qui avaient demandé à la famille rom de quitter Skabrnja et qui la menaçaient, il (le maire, ndlr) a invité les habitants à se préparer pour un assaut après le départ de la police», précise le parquet.

Ces menaces «ont été accueillies avec frayeur et inquiétude chez les Roms et c'est pour cela qu'ils ont quitté la localité», selon la même source.

Protestations des habitants

L'incident a eu lieu début mai, lorsqu'une famille rom était venue s'installer sur un terrain qu'elle avait acheté à Skabrnja. Les quelque 2000 habitants de la localité ont alors vivement protesté et ont même posé une clôture en fil de fer tout autour du terrain.

Malgré la réaction des institutions locales chargées de la protection de droits de l'Homme et de la presse, les dix-sept membres de la famille rom ont quitté Skabrnja au bout de quelques jours des tensions.

Selon le recensement de 2001, quelques 9500 Roms vivent en Croatie pour une population totale de 4,2 millions d'habitants. Cependant, le gouvernement estime que la communauté compte entre 30'000 et 40'000 personnes, tandis que les associations roms avancent un chiffre dépassant les 60'000. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!