Japon: Inculpés pour avoir triché à un jeu vidéo en ligne
Actualisé

JaponInculpés pour avoir triché à un jeu vidéo en ligne

Trois jeunes Japonais vont être jugés pour avoir utilisé et distribué des programmes de triche pour le jeu vidéo «Sudden Attack».

par
man

Trois jeunes Japonais âgés de 17 et 18 ans ont été inculpés pour des actes criminels perpétrés dans le jeu de tir à la première personne «Sudden Attack». L'éditeur sud-coréen du jeu multijoueur en ligne «free to play» a porté plainte contre eux pour avoir perturbé l'équilibre de son jeu, ainsi que son activité commerciale. Ils auraient mis au point au moins 37 astuces permettant de tricher dans le titre en ligne. Les trois joueurs auraient par ailleurs engrangé près de 70'000 francs, depuis 2011, en vendant ces programmes via un site dédié au «cheating».

«Le devoir de Nexon est de proposer un environnement équilibré et amusant pour tous les joueurs. Après avoir reçu un grand nombre de plaintes et de renseignements à propos des tricheries, nous avons contacté la police», a expliqué l'éditeur dans un communiqué adressé au site Kotaku.

La société a précisé qu'au début de l'enquête elle n'était pas au courant que des mineurs étaient impliqués dans cette affaire. Selon le quotidien japonais «Yomiuri», il s'agirait de la première fois que des joueurs font face à des accusations d'actes criminels au Japon pour avoir utilisé des programmes de triche.

Ton opinion