Allemagne - Pays-Bas annulé: «Indices sérieux d'attentat prévu dans le stade»
Actualisé

Allemagne - Pays-Bas annulé«Indices sérieux d'attentat prévu dans le stade»

Quatre jours après les attentats de Paris, le match amical a été annulé, mardi soir à Hanovre, pour des raisons de sécurité. Angela Merkel devait assister à cette rencontre.

1 / 277
kein Anbieter
23.06 Selon Le Soir, Salah Abdeslam a été retenu pendant 30 minutes par des gendarmes français, le 14 novembre. Ils n'avaient pas reçu d'informations concernant sa radicalisation.

23.06 Selon Le Soir, Salah Abdeslam a été retenu pendant 30 minutes par des gendarmes français, le 14 novembre. Ils n'avaient pas reçu d'informations concernant sa radicalisation.

BFM TV
16.06 Un lycéen de 17 ans raconte à BFM TV sa rencontre avec Salah Abdeslam, avec qui il a passé une partie de la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015.

16.06 Un lycéen de 17 ans raconte à BFM TV sa rencontre avec Salah Abdeslam, avec qui il a passé une partie de la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015.

Capture d'écran BFM TV

«Nous avons eu des indices sérieux selon lesquels un attentat à la bombe était prévu ce soir au stade», a indiqué à la chaîne publique ARD Volker Kluwe, responsable de la police de Hanovre. Il avait auparavant évoqué une «menace concrète» d'explosion auprès d'une radio locale. Mais finalement aucun engin explosif n'a été découvert et il n'y a eu aucune arrestation.

La chancelière allemande Angela Merkel et ses principaux ministres devaient assister à la rencontre, censée débuter à 20h45 et revêtir une dimension essentiellement symbolique, en hommage aux victimes des attaques de Paris. Deux membres du gouvernement néerlandais, la ministre de la Défense Jeanine Hennes et celle des Sports et de la Santé, Edith Schippers, ont été évacués du stade et ont regagné en avion les Pays-Bas.

Le ministre de l'Intérieur allemand Thomas de Maizière a indiqué en soirée que le match avait été annulé «pour protéger la population». «Je demande à la population de faire confiance aux forces de sécurité, nous avions de bonnes raisons» pour décider d'annuler la rencontre, a-t-il dit refusant de donner des indications sur la nature précise de la menace.

Colis suspect

Les spectateurs présents dans le stade ont quitté massivement l'enceinte de la HDI Arena, moins de deux heures avant le coup d'envoi. La police a bouclé la zone dans un rayon de 500 mètres autour du stade, a constaté un journaliste de l'AFP.

Dans un contexte sécuritaire très tendu suite aux attaques sanglantes du 13 novembre, un colis suspect avait été trouvé dans la rue Robert Enke en début de soirée et le match a été annulé dans la foulée par la police. Cette dernière a demandé aux spectateurs de rentrer le plus vite possible chez eux.

Belgique-Espagne aussi annulé

Mardi matin, c'est la rencontre amicale prévue à Bruxelles entre la Belgique et l'Espagne qui avait été annulée. La décision a été prise sur recommandation du centre de crise national, à la suite des attentats de Paris dont certains auteurs ont un lien avéré avec la Belgique.

Le Centre de crise, qui dépend du ministère belge de l'Intérieur, a recommandé l'annulation de la rencontre après que l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam) eut relevé lundi soir le niveau d'alerte terroriste à un niveau 3, ou grave, pour l'ensemble du pays (menace possible et vraisemblable), selon un communiqué.

(20 minutes/ats/afp)

Ton opinion