Genève - vendredi 22: Indochine à l'Arena: «On n'a plus rien à prouver»

Actualisé

Genève - vendredi 22Indochine à l'Arena: «On n'a plus rien à prouver»

Leur dernier album «Alice & June» a cartonné et la plupart de leurs concerts se jouent à guichets fermés.

Il s'agit bien entendu du groupe français Indochine. Au début des années 1980, Nicola Sirkis et son compère Dominique Nicola créaient le groupe, et en l'espace de quelques mois ils se hissaient en haut de l'affiche.

Après 25 ans d'existence et plus d'une quinzaine d'albums, le groupe est plus connu que jamais. La preuve en est leurs tubes tels que «L'aventurier» ou «Canary Bay» qui sont indémodables, et qui sont même devenus de grands classiques des karaokés.

Cette année encore, ils ont écumé les routes, traversant toute l'Europe. Ils ont même créé l'évènement au printemps en se produisant deux soirs à Hanoï, capitale du Vietnam et surtout ex-contrée Indochinoise, avec un orchestre symphonique.. Un DVD live de ces deux concerts sera d'ailleurs disponibles dès février. Le groupe a malheureusement été contraint de déplacer deux concerts cet automne (dont celui de l'Arena) suite à des problèmes de santé du batteur.

Leur tournée a alors repris en beauté avec une double date à Paris Bercy, devant plus de 34 000 spectateurs. C'est finalement demain soir que la bande à Nicola Sirkis ravira ses nombreux fans helvétiques en interprétant les titres de leur dernier opus et leurs tubes de toujours en live. Le groupe Elista assurera la première partie de cette soirée qui s'annonce exceptionnelle.

Dany Besançon

Arena, vendredi 22, 20 h 30

Ton opinion