Actualisé

Indonésie: «ceintures de chasteté» pour les masseuses

L'obligation faite aux employées de certains salons de massage en Indonésie de fermer leur pantalon par un cadenas, afin d'éviter qu'elles ne se prostituent, a été qualifiée d'"insultante" par une ministre.

«Ce n'est pas une façon satisfaisante de prévenir la promiscuité. Cela est insultant pour les femmes, qui sont considérées comme étant les fautives», s'est insurgée Meutia Fardia Hatta Swasono, ministre de la Condition féminine, citée par le quotidien The Jakarta Post.

Les autorités de Batu, une station touristique d'altitude dans l'est de Java, ont ordonné aux masseuses de cadenasser leur pantalon au niveau de la ceinture afin de préserver la réputation de la ville.

La plupart des vingt salons de massage de Batu ont adopté les cadenas pour leur personnel féminin, après y avoir été encouragés par la police, a indiqué à l'AFP Hidayat, porte-parole de la municipalité.

Selon le Jakarta Post, les autorités touristiques de Jakarta envisagent d'emboîter le pas à Batu, les salons de massage étant souvent des lieux de prostitution déguisée et illégale.

Contacté par l'AFP, le patron du premier salon de massage à avoir introduit les cadenas de chasteté a affirmé que la mesure était prise pour le bien de ses masseuses.

«Vous savez à quel point certains clients peuvent être grivois», a déclaré Frangki Setiawan, qui dirige le salon Dogado à Batu.

«C'est une mesure prise uniquement dans l'intérêt de la sécurité des employées», a-t-il ajouté.

Source: AFP

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!