Qatar 2022: Infantino prend la pose avec le controversé brassard «One Love»

Publié

Qatar 2022Infantino prend la pose avec le controversé brassard «One Love»

Le président de la FIFA a été pris en photo tout sourire à côté du brassard interdit «One Love», porté par la ministre de l’Intérieur allemande, Nancy Faeser. Un cliché qui interroge.

par
Rebecca Garcia
Gianni Infantino et Nancy Faeser en tribunes pendant le match opposant l’Allemagne et le Japon.

Gianni Infantino et Nancy Faeser en tribunes pendant le match opposant l’Allemagne et le Japon.

IMAGO/Shutterstock

La FIFA a refusé que les équipes portent le brassard «One Love», contre les discriminations, et menaçant d’un carton jaune les capitaines qui le porteraient. A la place, la fédération présidée par Gianni Infantino, a établi une liste de messages autorisés. Respectée sur le terrain en raison des sanctions sportives qui menaçaient les équipes, l’interdiction ne s’est pas prolongée en tribunes. La ministre allemande de l’Intérieur, Nancy Faeser, le portait au moment du match Allemagne - Japon, mercredi.

Le geste de défiance n’est pas passé inaperçu. Ce qui surprend, cependant, c’est que le président de la FIFA Gianni Infantino a été photographié tout sourire en pointant du doigt ce même brassard.

«Hypocrite» ou encore «curieux», de nombreuses personnes se sont indignées en voyant la photo apparaître sur les réseaux sociaux, jeudi. Elles dénoncent le soutien apparent d’Infantino à la cause, alors même que la fédération qu’il préside interdit aux joueurs de porter une marque de soutien.

Participez à notre concours quotidien

À chaque jour son lot de surprises. Au total, plus de 100 cadeaux d’une valeur de plus CHF 20’000 sont à portée de clic. Tentez votre chance pour gagner des PS5, des iPhone 14, des ballons officiels de la Coupe du monde, un home cinéma et pleins d’autres cadeaux.

Pour rappel, sept équipes – dont la Suisse – avaient prévu de porter le brassard «One Love» pendant la Coupe du monde de football qui se déroule en ce moment au Qatar. La FIFA avait rapidement coupé court à l’idée, en interdisant purement et simplement le port de cet accessoire. Les équipes risquaient des sanctions sportives, et ont donc renoncé, non sans un certain mécontentement.

D’autres femmes politiques s’affichent

La ministre belge Hadja Lahbib arborait elle aussi le «One Love» au bras, au moment de rencontrer Gianni Infantino dans le stade, mercredi. Elle a expliqué au média belge «RTBF» que son capitaine Eden Hazard «aurait voulu porter ce brassard sur le terrain», mais qu’en tant que ministre des Affaires étrangères, elle était la porte-parole dans les tribunes. «C’était un message important à transmettre», a-t-elle insisté.

La ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, dit avoir discuté quelques minutes avec Gianni Infantino, qui lui a expliqué pourquoi la FIFA avait interdit le brassard.

La ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, dit avoir discuté quelques minutes avec Gianni Infantino, qui lui a expliqué pourquoi la FIFA avait interdit le brassard.

IMAGO/Panoramic International

Un peu plus tôt dans la semaine, l’ancienne Première ministre danoise Helle Thorning-Schmidt avait rencontré le Suisse à la tête de la FIFA. Ce n’est pas sur le bras qu’elle portait le message, mais grâce à son manteau en entier – aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Ton opinion

113 commentaires