11.09.2020 à 10:23

Italie«Infecté en mars-avril, Berlusconi serait mort et il le sait»

Alberto Zangrillo, le médecin traitant de Silvio Berlusconi a été catégorique lors d’une interview. Il Cavaliere est un miraculé.

de
20minutes
Alberto Zangrillo est le médecin qui suit Silvio Berlusconi. 

Alberto Zangrillo est le médecin qui suit Silvio Berlusconi.

AFP

«La charge virale du test effectué sur Berlusconi était tellement élevée que le tableau clinique n’aurait certainement pas eu les mêmes résultats en mars-avril que maintenant.»

Interrogé jeudi soir lors de l’émission Piazzapulita sur la chaîne italienne La7, Alberto Zangrillo, le médecin traitant de l’ancien chef du gouvernement italien à l’hôpital San Raffaele de Milan a tenu ensuite à préciser ses propos. A la question de savoir si cela aurait pu tuer Silvio Berlusconi, le responsable des soins intensifs a été catégorique. «Oui, cela l’aurait probablement tué et il le sait. Non, il ne s’agit pas d’une boutade pour exagérer la situation vu la personne de laquelle on parle, mais de la réalité.»

Silvio Berlusconi, 84 ans à la fin du mois, a été hospitalisé la semaine dernière en raison d’une infection pulmonaire due au Covid-19. Son état de santé continue de s’améliorer. «L’épilogue est proche», a fait savoir le professeur Zangrillo. Celui-ci explique que le virus n’a pas muté, mais qu’il est en train de s’adapter à son hôte de manière différente.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!