Canular: Infos judiciaires de rappeurs dévoilées

Actualisé

CanularInfos judiciaires de rappeurs dévoilées

Des plaisantins se sont amusés à se faire passer pour des policiers au téléphone pour obtenir la liste des informations judiciaires de plusieurs rappeurs français.

par
Mathilde Jarry

Découvrez un extrait de la conversation téléphonique.

Nouveau coup dur pour la Stic (système de traitement des infractions constatées). En 2008 déjà, un commandant de police avait été mis en examen pour avoir révélé à la presse des informations judiciaires confidentielles sur Jamel Debbouze et Johnny Hallyday, relate le site du Parisien. Aujourd'hui, ce sont les fiches Stic de plusieurs rappeurs français, comme La Fouine, Booba, Rhoff et Cortex qui ont été dévoilées. Les auteurs ont ensuite diffusé les conversations enregistrées sur le net. Plusieurs enquêtes ont été ouvertes.

Une technique ultra simple

Comment les petits blagueurs ont-ils pu se procurer ces informations? En les demandant par téléphone pardi! Ils se sont en effet fait passer pour des collègues d'un autre commissariat et n'ont même pas dû montrer patte blanche avant d'obtenir les précieux sésames. Une réceptionniste a bien essayé de demander à son interlocuteur de décliner son identité mais elle a vite renoncé après que le faux policier l'a traitée d'irrespectueuse envers des personnes plus haut gradées.

6,5 millions de personnes concernées

Les auteurs de ce canular risquent bien entendu une condamnation pour usurpation de la fonction de policier, collecte frauduleuse de données sensibles et divulgation de données à caractère personnel.

Le Stic est un immense fichier de police qui regroupe les informations concernant les auteurs d'infractions interpellés par les services de la police nationale. Il comprend également les données relatives aux victimes de ces infractions ainsi que l'identification des objets volés ou détournés.

Le méconnu Cortex, l'une des victimes du canular, a déclaré dans une vidéo accepter la chose, considérant que ce n'était que «les retours de la médaille».

Ton opinion