Suisse: Initiative populaire contre l’obligation de se faire vacciner
Publié

SuisseInitiative populaire contre l’obligation de se faire vacciner

Une initiative populaire demande que les personnes qui refusent de se faire vacciner ne subissent aucun préjudice social ou professionnel.

Le Mouvement de liberté suisse (MLS) a lancé mardi une initiative populaire intitulée «Pour la liberté et l’intégrité (STOP à la vaccination obligatoire)». Ses auteurs souhaitent que les personnes qui refusent de se faire vacciner ne subissent aucun préjudice social ou professionnel.

Les auteurs veulent modifier l’article de la Constitution qui règle le droit à la vie et à la liberté personnelle en ajoutant la notion de consentement. Ce dernier serait requis pour chaque atteinte à l’intégrité physique ou psychique d’une personne.

Si la personne concernée refuse de donner son consentement, elle ne doit ni se voir infliger une peine, ni subir de préjudices sociaux ou professionnels, précise le texte de l’initiative paru mardi dans la Feuille fédérale. La récolte des signatures peut commencer. Elle dure jusqu’au 1er juin 2022.

Le lancement de cette initiative n’est pas une surprise. L’idée de rendre obligatoire le vaccin contre le coronavirus fait l’objet de débats. Plusieurs représentants des autorités ont cependant répété qu’il n’y aura pas de vaccination obligatoire.

Le MLS est basé à Ostermundigen (BE). La conseillère nationale Yvette Estermann (LU/UDC) et le naturopathe st-gallois Daniel Trappitsch en font partie. Il avait combattu la loi sur les épidémies, acceptée en votation populaire avec 60% des voix en septembre 2013. Il faisait également partie du comité de l’initiative «No Billag», largement refusée par le peuple en mars 2018.

(ATS/NXP)

Ton opinion