Risques liés aux armes militaires: Initiative socialiste en voie d'aboutir
Actualisé

Risques liés aux armes militairesInitiative socialiste en voie d'aboutir

Les 115.000 signatures récoltées, sur 100.000 requises, seront validées par les communes ces prochaines semaines et seront vraisemblablement déposées en février à la Chancellerie fédérale.

L'initiative populaire «Pour la protection face à la violence des armes» entend limiter les risques liés aux 2,3 millions d'armes militaires qui se trouvent dans les foyers du pays. Elle prévoit qu'en dehors des périodes de service militaire, l'arme de service devra être entreposée dans des locaux de l'armée sécurisés. Elle demande également que celui qui veut posséder, porter ou utiliser des armes en fasse la preuve du besoin et possède les qualités requises. En outre, toutes les armes devraient être inscrites dans un registre.

L'initiative prévoit une série d'exceptions pour les tireurs conscients de leur responsabilité, les chasseurs et les collectionneurs. Elle a reçu notamment le soutien du PS, du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA), des Verts, de plusieurs organisations féminines et d'organisations de prévention du suicide. (ap)

Ton opinion