Assemblée des Vert’libéraux – Initiative sur les soins infirmiers: «Applaudir ne suffit pas»
Publié

Assemblée des Vert’libérauxInitiative sur les soins infirmiers: «Applaudir ne suffit pas»

Le parti écolo-centriste s’est réuni samedi pour donner ses mots d’ordre en vue des votations, alors qu’un sondage montre qu’il a le vent en poupe parmi les électeurs.

par
Yannick Weber
Le vice-président du parti, médecin et conseiller national genevois Michel Matter a défendu l’initiative lors de l’assemblée des délégués.

Le vice-président du parti, médecin et conseiller national genevois Michel Matter a défendu l’initiative lors de l’assemblée des délégués.

20min/Monika Flueckiger

Portés par une large victoire en votation sur le mariage pour tous (initiative vert’libérale) et par les résultats prometteurs du baromètre de la SSR (lire encadré), les délégués du Parti vert’libéral se sont réunis samedi, virtuellement, avec un élément de discours permanent: l’avenir, le futur. «Créateurs d’avenir», le parti, même ses sections germanophones, ont d’ailleurs gardé la formule francophone dans la révision de leur graphisme et logo.

Deux fois oui, une fois non

«Notre parti est considéré comme un petit parti, alors qu’il a tout d’un grand», a déclaré Michel Matter, conseiller national genevois et vice-président du parti. «L’avenir sera vert’libéral», ont scandé à plusieurs reprises ceux et celles qui ont pris la parole.

Les délégués ont donné leur mot d’ordre pour les votations du 28 novembre. La loi Covid a été très largement soutenue (131 pour, 8 contre, 8 abstentions). «Le Certificat Covid est une étape clé pour une sortie sûre de la pandémie», estime le parti. La désignation des juges fédéraux par tirage au sort est en revanche refusée (122 contre, 19 pour, 8 abstentions).

Vert’libéraux et Libéraux-radicaux pas d’accord

Enfin, l’initiative «Pour des soins infirmiers forts» a été soutenue par le parti, bien que les avis aient été légèrement plus partagés. Lors du vote, 96 délégués ont voté pour, 34 contre et 12 se sont abstenus. «Les applaudissements ne suffisent plus, soutenons cette initiative qui est une avancée», a résumé Michel Matter. «La santé est une priorité du Parti vert'libéral», a conclu le parti.

Lors de la première vague de notre sondage «20 minutes/Tamedia», les électeurs des Vert’libéraux s’étaient déjà montrés enthousiastes, puisque 82% d’entre eux avaient répondu prévoir de voter oui, contre seulement 10% qui refusaient l’initiative. À noter que l’autre grand parti se réclamant du libéralisme, le PLR, appelle à l’inverse à voter non.

Proches du peloton principal

«À deux ans des élections fédérales de 2023, nous pouvons être ambitieux.» Michel Matter a annoncé la couleur. La veille de l’assemblée, la SSR sortait les résultats de son baromètre des partis à mi-législature. Les Vert’libéraux sont le parti qui se dirigent vers la plus forte progression et frôlent les 10% (9,8%, +2 par rapport aux élections fédérales de 2019). Au contraire, les Verts et le Centre se maintiennent, alors que le PS et le PLR continuent de perdre des plumes. La distribution des partis se modifie: l’UDC reste toujours largement en tête (26,6%, +1). Or désormais, les quatre poursuivants ne se tiennent plus que dans un mouchoir de poche, ce qui annonce des discussions animées sur la répartition des sièges au Conseil fédéral. Le PLR, crédité de 13,6% des intentions de vote, a toujours deux sièges au gouvernement. Les Verts (13,2%) n’en ont aucun.

Ton opinion

29 commentaires