Equipe de Suisse: Inler touché, Von Bergen et Magnin en pole
Actualisé

Equipe de SuisseInler touché, Von Bergen et Magnin en pole

Touché sans trop de gravité à la cuisse, Gökhan Inler a dû s'économiser lors de la 2e journée d'entraînement de l'équipe de Suisse. Une équipe dont le onze titulaire samedi contre la Grèce (qualifications pour la Coupe du monde 2010) prend gentiment forme dans la tête d'Ottmar Hitzfeld, avec les probables titularisations de Von Bergen, Nef, Magnin et Huggel.

C'est du moins ce qui ressort des deux premiers jours du camp à Freienbach. La clémence de Hitzfeld à l'égard de Philippe Senderos a peut-être ainsi touché à sa fin. Steve Von Bergen, dont la fièvre de la veille ne pose plus de problème, disputerait alors son sixième match international, le premier depuis mars 2008 (défaite contre l'Allemagne). Le Neuchâtelois, titulaire à Hertha Berlin, représente le choix logique pour seconder Stéphane Grichting.Si l'on prête à Hitzfeld un certain penchant pour Christoph Spycher dans le couloir gauche, l'Allemand pourrait toutefois opter pour Magnin qui, contrairement à son présumé homologue de droite Alain Nef, possède une panoplie plus large offensivement parlant. Aligner le latéral de Triestina et le capitaine de Francfort simultanément priverait la Suisse de percussion sur les ailes, face à des Grecs qui pourront se contenter du match nul.

Les trois joueurs qui ont connu mardi des ennuis de santé - Johnny Leoni avait, comme Von Bergen, de la fièvre - ont tous pu rejoindre le groupe mercredi. Gökhan Inler, lui, a fait le chemin inverse. Souffrant d'une contracture musculaire à l'arrière de la cuisse, le demi de l'Udinese a ensuite préféré lever le pied. Il est resté l'après-midi à l'hôte. Sa participation à la rencontre de samedi n'est toutefois pas compromise, estime l'encadrement de l'équipe.

(si)

Ton opinion