Festival de Cannes: Inquiétant à l'écran mais adorable à la ville

Publié

Festival de CannesInquiétant à l'écran mais adorable à la ville

L'acteur irlandais de 24 ans Barry Keoghan est la révélation de «Mise à mort du cerf sacré». Rencontre.

par
Laurent Vidal
Cannes
Barry Keoghan pose avec Raffey Cassidy, Nicole Kidman et Sunny Suljic pour la promo du film «Mise à mort du cerf sacré».

Barry Keoghan pose avec Raffey Cassidy, Nicole Kidman et Sunny Suljic pour la promo du film «Mise à mort du cerf sacré».

Tristan Fewings

Et si Colin Farrell et Nicole Kidman s'étaient fait voler la vedette dans «Mise à mort du cerf sacré», de Yorgos Lanthimos? Le jeune Barry Keoghan est tellement convaincant en adolescent qui vient pourrir la vie de ce couple presque parfait qu'on pourrait le penser. «Mon personnage est habité par la haine et l'esprit de vengeance», précise l'acteur de 24 ans.

Pour son premier grand rôle,il a été gâté. «Je traque ce couple de médecins sans la moindre pitié, ce qui a été dur car dans la vie, Nicole et Colin sont adorables.» Le jeune homme ne les ménage pas dans le film où il les force à faire un choix atroce. «L'humour glacial de Yorgos est une merveille. J'étais fou de son «Canine», dont j'ai retrouvé l'esprit dans ce scénario.» Barry Keoghan a l'air si inquiétant dans le film qu'on est surpris de le trouver si craquant dans la vie!

Un extrait de «Mise à mort du cerf sacré», de Yorgos Lanthimos

Extrait «Mise à mort du cerf sacré»

Extrait «Mise à mort du cerf sacré», de Yorgos Lanthimos

Ton opinion