Fromageries: Intenses négociations autour du prix du lait
Actualisé

FromageriesIntenses négociations autour du prix du lait

Les négociations battent actuellement leur plein à propos du prix du lait destiné aux fromageries.

Celui-ci, contrairement au prix du lait industriel, n'a pas connu de hausse en juillet dernier. Les producteurs réclament 10 centimes de plus.

Tous les producteurs, qu'ils servent la filière du Gruyère, de l'Emmentaler ou de la Tête de Moine, ont besoin d'un meilleur prix pour couvrir leur production et s'octroyer un revenu convenable, explique jeudi à l'ATS Jacques Barras, président de la commission lait à Uniterre. Malheureusement, au lieu de s'unir, ils négocient chacun séparément et surtout attendent de voir ce qui va se passer avec l'Interprofession du Gruyère AOC.

Ses membres se réunissent le 16 septembre pour décider s'ils augmentent ou non le prix payé à leurs fournisseurs de lait. Ces derniers ont déjà averti il y a une semaine qu'ils feraient grève si leur revendication n'était pas entendue.

Ils comptent ainsi suivre l'exemple des producteurs de lait industriel qui, après une grève du 29 mai au 3 juin, ont obtenu 6 centimes de plus par litre en juillet. Actuellement, le prix moyen du lait de fromagerie s'élève à 80 centimes, contre 76 pour le lait industriel. La différence s'explique par les conditions plus strictes imposées aux fournisseurs des fromageries. (ats)

Ton opinion