Genève: Interdiction de préau pour une maman virulente
Actualisé

GenèveInterdiction de préau pour une maman virulente

Le Département de l'instruction publique a décidé d'empêcher une mère d'élèves d'accéder à la cour d'une école du Petit-Lancy. La police municipale y veille.

par
jef
La police municipale de Lancy veille à ce que l'interdiction soit respectée.

La police municipale de Lancy veille à ce que l'interdiction soit respectée.

photo: Keystone/Salvatore di Nolfi

La maman de deux élèves scolarisées dans une école primaire du Petit-Lancy est interdite de préau depuis le 2 juin. Afin de veiller au respect de cette mesure, les policiers municipaux se rendent sur les lieux quatre fois par jour, rapporte «Le Matin». Un conflit sévère oppose cette femme à l'établissement scolaire. C'est le Département de l'instruction publique (DIP) qui a pris cette mesure d'éloignement. Il a écrit à l'intéressée que «les efforts mis en place pour que l'école puisse fonctionner» sans ses «interventions intempestives» n'ont pas abouti. Sa décision vise à faire respecter le règlement selon lequel «chaque élève a droit, dans le cadre scolaire, à une protection particulière de son intégrité physique et psychique et au respect de sa dignité».

La mère, dont les filles ont déjà été changées d'établissement l'an passé, juge que l'une d'elles est victime de harcèlement. Frédéric Renevey, conseiller administratif de Lancy, parle de mesure «lourde mais exceptionnelle»: deux interdictions de ce type frappent des mères de famille de sa commune.

Ton opinion