Interdire les vols courts n’est pas la solution

Publié

Réchauffement climatiqueInterdire les vols court-courriers n’est pas la solution, selon une étude

Une étude européenne montre que les vols courts ne représentent qu’une petite partie des émissions et leur interdiction pourrait même avoir des effets néfastes.

Les traînées de condensation réchauffent plus la terre, mais ne sont pas considérés dans cette étude.

Les traînées de condensation réchauffent plus la terre, mais ne sont pas considérés dans cette étude.

AFP

Afin de lutter contre l’impact du transport aérien sur le réchauffement climatique, des voix s’élèvent pour interdire les vols court-courriers [ndlr: moins de 500 kilomètres]. En Suisse, la conseillère nationale Priska Seiler Graf (PS/ZH) avait déposé en juin une motion demandant la mise en place d’une «stratégie de transfert des vols court-courriers». L’objectif: encourager le passage vers le train. La motion avait échoué.

Une étude européenne montre aujourd’hui que les vols courts ne représentent qu’une petite partie des émissions totales de l’aviation et que leur interdiction pourrait même être néfaste pour le climat, révèle le «Tages-Anzeiger» (article abonné).

Analysant les données de vol de 31 pays européens, dont la Suisse, les résultats montrent que 28% de tous les décollages en Europe sont des vols court-courriers, mais ceux-ci ne représentent que 5,9% du kérosène consommé. Et si seuls 6,2% des vols long-courriers dépassent les 4000 km, ils consomment à eux seuls 47% du kérosène.

Hausse de la pollution des vols longs

Au vu de ces résultats, les chercheurs sont d’avis que l’interdiction des vols courts n’apporterait qu’une contribution minimale à la protection du climat. Pour Guilio Mattioli, responsable de l’étude, l’interdiction de ces vols pourrait même avoir des effets négatifs sur le climat, en entraînant, par exemple, une augmentation des trajets en voiture. L’ampleur de ces conséquences doit toutefois encore être étudiée.

Impact des traînées de condensation

(aze)

Ton opinion

173 commentaires