Assassinat: Internement confirmé pour un Ivoirien
Actualisé

AssassinatInternement confirmé pour un Ivoirien

Le Tribunal fédéral s'est prononcé en défaveur de l'assassin d'une prostituée à Bienne qui voulait éviter, à tout prix, l'internement.

Le Tribunal fédéral (TF) confirme l'internement d'un Ivoirien coupable d'avoir assassiné une prostituée à Bienne, en 2010. L'homme avait été initialement condamné par la Cour suprême bernoise à un internement à vie avant que les juges fédéraux n'annulent ce verdict.

En juin 2016, la Cour suprême avait alors rendu un nouveau jugement. Elle avait condamné l'assassin, un homme âgé aujourd'hui de 37 ans, à un internement simple et avait confirmé parallèlement la peine privative de liberté de vingt ans.

Dans un ultime recours, le trentenaire a demandé d'annuler l'internement et de prononcer une mesure thérapeutique institutionnelle. Il s'est référé à l'expertise d'un des deux psychiatres qui l'avaient examiné et affirmait son désir de se soumettre à une thérapie.

Risque de récidive

«Que l'intéressé soit désireux de suivre un traitement institutionnel ne suffit pas à lui seul à éviter l'internement», rétorque le TF. Mon Repos réfute par ailleurs la lecture faite par le recourant d'une des deux expertises.

Contrairement à ce que soutient l'intéressé, l'un des experts «n'a pas attesté, ni expressément ni implicitement de la vraisemblance de chances de succès d'un traitement thérapeutique dans les cinq ans». Toujours selon le TF, qui rappelle le risque de récidive, «les conditions permettant d'ordonner un traitement thérapeutique ne sont pas remplies».

Viols avant le crime

Lors de son procès en première instance, qui s'était tenu en mai 2012 devant le Tribunal régional du Jura-bernois-Seeland, l'Ivoirien avait persisté à nier l'assassinat de la victime. Cette femme, une prostituée brésilienne, avait été tuée dans son studio à Bienne en octobre 2010.

Des empreintes du meurtrier avaient été retrouvées sur le couteau ensanglanté. De plus, son sperme avait également été identifié par les enquêteurs. Avant son forfait, le trentenaire avait violé une autre prostituée et tenté de violer une autre femme. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion