X (Twitter) bientôt payant pour tous? Elon Musk l'envisage

Actualisé

InternetElon Musk envisage de rendre le réseau X payant pour tous

Le patron controversé de la plateforme de microblogging a évoqué la mise en place d’un «petit paiement mensuel» pour utiliser le service anciennement baptisé Twitter.

Elon Musk, patron de SpaceX, Tesla et propriétaire de Twitter.

Elon Musk, patron de SpaceX, Tesla et propriétaire de Twitter.

REUTERS

Payer pour utiliser le réseau social X (ex-Twitter)? L’énième suggestion de son propriétaire Elon Musk lundi, destinée à réduire le nombre de robots sur la plateforme, paraît logique d’un point de vue économique mais pourrait aussi «décimer» sa base d’utilisateurs, selon des experts. Lors d’un entretien avec M. Musk lundi, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a soulevé la question de l’antisémitisme en ligne et la façon dont X pourrait «empêcher l’utilisation de robots – des armées de robots – pour le reproduire et l’amplifier». Les bots – des comptes gérés par des programmes informatiques plutôt que par des humains – sont courants sur X, où ils peuvent être utilisés pour amplifier artificiellement des messages politiques ou attiser les flammes de la haine raciale. M. Musk a répondu que l’entreprise «s’orientait vers un petit paiement mensuel pour l’utilisation du système X».

C’est le seul moyen auquel je puisse penser pour combattre de vastes armées de bots

Elon Musk, propriétaire du réseau social X.

«Parce qu’un robot coûte une fraction d’un centime – appelez-le un dixième de centime – mais si quelqu’un doit payer ne serait-ce que quelques dollars, un montant mineur, le coût effectif des robots est très élevé.»

Les utilisateurs bondissent

Une piste qui a fait bondir les utilisateurs du réseau social, qui compterait désormais «550 millions d’utilisateurs mensuels», selon Musk. En mai 2022, Twitter avait indiqué avoir environ 230 millions d’utilisateurs actifs au quotidien.

«S’il le fait vraiment, cela va tuer le site. Peu importe le coût. La plupart des gens ne paieront pas (…) Cela tuera le site et les revenus publicitaires d’un seul coup. C’est incroyable», a par exemple réagi sur le réseau social Ed Zitron, patron d’une entreprise de relations médias et chroniqueur pour le média Business Insider.

Fausse bonne idée?

Le magnat de la «tech» a apporté de nombreux changements depuis qu’il a repris le réseau pour 44 milliards de dollars en octobre de l’année dernière, alors qu’il était connu sous le nom de Twitter. Il a licencié des milliers d’employés, introduit une option payante, supprimé la modération du contenu et rétabli des comptes anciennement interdits. En juillet, il a déclaré que la plateforme avait perdu environ la moitié de ses revenus publicitaires. La mise en place du service premium «Blue», un abonnement entre 8 et 11 dollars par mois pour jouir de certains privilèges n’a pas eu non plus le succès escompté.

«Du point de vue du modèle économique, on pourrait dire que c’est une bonne option pour Twitter» de faire payer ses utilisateurs, car l’entreprise «n’a jamais réussi à mettre en place un système de publicité performant par rapport à d’autres plateformes sociales comme Meta», souligne auprès de l’AFP James Cooper, directeur de l’agence Business of Apps. «Toutefois, la valeur de Twitter réside dans l’effet de réseau lié à l’existence d’une large base d’utilisateurs. Une tarification universelle du service décimerait la base d’utilisateurs et détruirait donc la valeur du réseau», prévient-il. «À ce stade, la meilleure solution serait d’augmenter la valeur de ses services d’abonnement payants, en améliorant son offre publicitaire et en envisageant de nouvelles sources de revenus comme les transactions, plutôt que d’obliger tout le monde à payer pour le service actuel», a-t-il encore ajouté.

La conversation entre MM. Musk et Netanyahou, qui a été diffusée sur X, a eu lieu alors que le patron du groupe automobile Tesla Motors est embourbé dans une dispute avec l’Anti-Defamation League (ADL), une organisation juive basée aux États-Unis.

(AFP)

Ton opinion

82 commentaires