Internet réinvente les prêts d'argent entre particuliers
Actualisé

Internet réinvente les prêts d'argent entre particuliers

NEW YORK – Besoin de 20 000 fr. pour changer de voiture sans passer par la banque ou taper ses proches? C'est possible sur le site américain Prosper et l'anglais Zopa.

Depuis un an, ces deux sites ont inventé le crédit peer-to-peer. Prosper, une start-up de San Francisco financée par le fondateur d'eBay, le site d'enchères en ligne, affiche déjà 100 000 inscrits. Elle a généré 25 millions de dollars (30 millions de francs) de prêts, selon le magazine Capital. Dans ce système, un particulier s'inscrit sur le site, qui vérifie son identité, son adresse et sa situation financière. L'emprunteur indique le montant désiré et le taux maximal d'intérêt, par exemple 5%. Le prêteur mise 1000 fr. ici, 2000 fr. là, répartissant ainsi ses risques. Prosper compare les taux, propose les deals – 25 000 dollars (30 000 fr.) au maximum – et garantit la sécurité des transactions, dont elle perçoit 1%. Se crée ainsi une relation gagnant-gagnant qui offre des taux abordables aux uns et des intérêts plus élevés qu'un compte d'épargne aux autres. En intégrant un groupe, l'emprunteur augmente ses chances. S'il ne paie pas ses mensualités, cela ternit la réputation du groupe. Puis, s'il ne paie toujours pas au bout de quatre mois, Prosper vend la dette à une société de recouvrement.

Giuseppe Melillo

Ton opinion