Actualisé

SuèdeInterpellé pour trafic d'êtres humains

Un homme a été interpellé en Suède dans le cadre d'une enquête provoquée par un afflux de saisonniers agricoles bulgares livrés à eux-mêmes qui a incité leur ambassadeur à intervenir.

«Un homme de 43 ans a été mis en garde à vue hier [lundi], soupçonné de trafic d'êtres humains», a indiqué à l'AFP une porte-parole de la police d'Uppsala, au nord de Stockholm, Lisa Sannervik. Elle s'est refusée à donner plus de détails sur son identité.

Cet homme a été accusé par des cueilleurs de baies bulgares de les avoir recrutés en faisant valoir l'excellente récolte d'airelles et de myrtilles de 2011. Mais arrivés en Suède en autocar, ils ont trouvé une très faible quantité de baies à cause du mauvais temps, ainsi que des conditions de vie déplorables dans des camps de fortune dépourvus d'équipements sanitaires.

Plus de 400 d'entre eux s'étaient notamment installés à proximité du village de Mehedeby (centre). Les médias suédois se sont largement fait l'écho des tensions provoquées par cette cohabitation, les habitants se plaignant des nuisances, tandis que des Bulgares ont dénoncé une attaque à coup de pierres dans la nuit du 18 au 19 juillet.

Selon la police, l'ambassadeur de Bulgarie à Stockholm s'est déplacé mardi pour discuter d'une solution avec les élus locaux et les forces de l'ordre. Interrogée par l'AFP, l'ambassade a indiqué que certains migrants se trouvaient devant ses locaux mardi, cherchant à rentrer dans leur pays. Ressortissants de l'Union européenne, ces cueilleurs de baies bulgares sont en situation légale, n'ayant pas besoin de permis de travail pour venir en Suède. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!