Suisse: Investnet vaut à Raiffeisen d'être sous enquête
Publié

SuisseInvestnet vaut à Raiffeisen d'être sous enquête

La procédure ouverte par la FINMA contre Raiffeisen concerne la prise de participation majoritaire dans la société Investnet. Il s'agit d'éclairer le contexte ayant mené à cette participation.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

Keystone

L'enquête concerne «les processus décisionnels qui ont conduit à prendre cette participation, comment les contrats ont été établis et exécutés», a déclaré le CEO de Raiffeisen Patrik Gisel dans une interview parue lundi sur le site du bihebdomadaire «Finanz und Wirtschaft». Investnet est active dans le conseil et le financement pour les PME.

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a ouvert une enquête pour des soupçons de conflits d'intérêts à l'encontre de Pierin Vincenz, l'ex-directeur du groupe bancaire Raiffeisen. Ce dernier en a été informé mercredi.

Lui-même est certain d'avoir soigneusement pris garde d'éviter tout conflit d'intérêts potentiel quand il était en fonction, écrit M. Vincenz dans un communiqué parvenu dimanche soir. Il a assuré au gendarme du secteur financier sa pleine collaboration à l'enquête.

Pierin Vincenz a été directeur général du groupe bancaire Raiffeisen de 1999 à septembre 2015. Il a ensuite repris la présidence du conseil d'administration de l'assureur saint-gallois Helvetia. Ce dernier a aussi été informé de l'enquête ouverte contre M. Vincenz, a-t-il fait savoir dans un communiqué, précisant ne voir aucune raison de remettre en question sa fonction de président.

En octobre, la FINMA a ouvert une enquête à l'encontre de Raiffeisen. L'autorité de surveillance précisait alors avoir entamé des investigations concernant la gouvernance d'entreprise. Selon les médias, elle s'intéresse aussi notamment aux acquisitions opérées ces dernières années par l'établissement, comme celle de la banque privée Wegelin ou la prise de participation dans Leonteq. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion