Actualisé 14.04.2007 à 10:16

Irak: 47 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kerbala

Kerbala - Au moins 47 personnes ont été tuées et 62 blessées samedi lors d'un attentat suicide à la voiture piégée près du principal mausolée de la ville sainte chiite de Kerbala. D'autres violences en Irak ont fait une quizaine de morts.

L'explosion à Kerbala s'est produite près d'une station de bus à quelque 200 mètres du mausolée de l'Imam Hussein, un des imams les plus vénérés du chiisme, tué en 680 par la dynastie sunnite des Omeyyades. Des femmes et des enfants figurent parmi les victimes, selon une source médicale.

La station de bus est entourée par de nombreuses boutiques et échoppes, très fréquentées au lendemain de la journée de prière. Quatre Iraniens font partie des personnes blessées. Ces violences surviennent deux jours après l'attentat suicide au Parlement irakien qui a tué au moins trois personnes dont un député dans la zone verte, secteur ultra-protégé de Bagdad.

Attaque sur un pont à Bagdad

Toujours dans la capitale, dix personnes ont été tuées et onze blessées dans un attentat suicide à la voiture piégée près d'un point de contrôle sur le pont d'al-Jadriyah qui relie le quartier de Karrada (mixte à majorité chiite) à Saidiyah (mixte à majorité sunnite).

L'attaque survient deux jours après l'attentat qui a tué dix personnes et fait s'écrouler le pont Al-Sarafiyah reliant le quartier chiite d'al-Atafiyah, sur la rive occidentale, à la zone sunnite de Waziriyah, à l'est du fleuve. Sur la base Souweira, au sud-est de Bagdad, quatre soldats irakiens ont été en outre tués par des obus de mortier

Symptôme des violences confessionnelles et contre les leaders politiques: des hommes armés ont également attaqué, à Bagdad également, le domicile du dirigeant politique sunnite Adnane al- Doulaimi, chef du Front de la Concorde nationale, principale formation sunnite avec 44 députés au Parlement irakien. Cinq gardiens ont été blessés.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!