Actualisé

Irak: un groupe menace de tuer une otage allemande et son fils

Doubai - Une organisation irakienne a annoncé samedi qu'elle détenait deux otages, une ressortissante allemande et son fils.

Elle ajoute qu'elle les tuera sous dix jours si Berlin ne retire pas ses troupes d'Afghanistan.

Dans un enregistrement vidéo mis en ligne sur un site internet, l'otage allemande, Hannelore Marianne Krause, prie son gouvernement de céder aux exigences de ses ravisseurs, qui se réclament d'un groupe nommé les Flèches de la vertu. Le passeport de l'otage allemande est également filmé et apparaît sur la vidéo mise en ligne sur un site utilisé notamment par Al Qaïda.

Mme Krause, qui serait âgée de 61 ans et s'exprime en allemand, avec des sous-titres arabes sur l'enregistrement, précise que ses ravisseurs sont prêts à tuer son fils sous ses yeux. «Puis ils me tueront si les troupes allemandes ne sont pas retirées d'Afghanistan», poursuit-elle.

Mariée à un Irakien

Selon les médias allemands, Hannelore Marianne Krause est mariée à un médecin irakien. En février, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, avait déclaré à la presse que cette mère et son fils étaient portés disparus depuis le 6 février.

L'otage demande également aux ONG de faire pression sur le gouvernement fédéral allemand pour que les exigences de ses geôliers soient respectées.

Dix jours

«Nous donnons dix jours au gouvernement allemand à compter de la date de cette annonce pour qu'il annonce et entame le retrait de ses troupes d'Afghanistan, sinon, ils ne verront plus les corps de ces deux agents», menace un homme au visage masqué lisant un communiqué.

L'Allemagne s'est opposée à l'intervention américaine en Irak en 2003. Avec quelque 3000 soldats déployés essentiellement à Kaboul et dans le Nord, elle participe en revanche à la Mission internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) en Afghanistan.

Cellule de crise

«Une cellule de crise est en train d'évaluer cette vidéo. Nous ne ferons aucun commentaire supplémentaire à ce stade», a déclaré un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères. Des journaux allemands affirment pour leur part que les ravisseurs des deux otages sont entrés en contact avec leur famille en Allemagne.

Le porte-parole du groupe irakien accuse Berlin d'»anéantir» ses coreligionnaires musulmans en Afghanistan et de «rire de nous en Irak».

Plus de 200 ressortissants étrangers et des milliers d'Irakiens ont été enlevés en Irak depuis l'invasion militaire américaine de mars 2003. Au moins 60 otages étrangers ont été sans doute assassinés par leurs ravisseurs.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!