Iran: un journaliste exécuté pour terrorisme

Actualisé

Iran: un journaliste exécuté pour terrorisme

Un journaliste iranien condamné à mort pour terrorisme a été exécuté lundi dans la ville de Zahedan, dans le sud-est de l'Iran, a annoncé un porte-parole judiciaire iranien mardi.

Yaghoob Mirnehad avait été reconnu coupable de terrorisme pour avoir créé une formation destinée à «coopérer» avec le groupe armé Jundallah, actif à la frontière irano-pakistanaise, selon Ali Reza Jamshidi. La condamnation était sans rapport avec l'activité professionnel de l'accusé, a-t-il affirmé.

Le journaliste travaillait pour un quotidien de Téhéran, «Mardomsalari» et dirigeait une oeuvre de charité s'occupant de l'éducation des enfants. Il avait été arrêté en mai 2007 à Zahedan, chef-lieu de la province du Sistan-Baloutchistan située à environ 1.600km au sud-est de la capitale.

Le gouvernement iranien accuse Jundallah, «la Brigade de Dieu» en français, d'être lié à Al-Qaïda. Le groupe a attaqué des soldats et policiers dans la province frontalière, point de passage crucial du trafic de drogue. Son chef, le Baloutche Abdulmalak Rigi, affirme se battre pour les droits des sunnites dans un pays à majorité chiite. AP

(ap)

Ton opinion