Actualisé 04.07.2006 à 13:59

Irrégularités à l'Uni Genève: commission extérieure créée

Le Conseil d'Etat genevois prend des dispositions pour restaurer la confiance au sein de l'Université, minée par de graves irrégularités touchant l'indemnisation de professeurs. A la lumière du rapport intermédiaire sur les cafouillages à l'alma mater, le gouvernement a décidé de créer une commission externe.

Elle sera chargée de mettre en place les conditions d'une gestion plus rigoureuse de l'institution. Le rapport final est quant à lui attendu d'ici la fin de l'année.

Le Conseil d'Etat a pris connaissance des premiers éléments de l'enquête confiée à l'ancien président du gouvernement neuchâtelois Thierry Béguin, concernant le remboursement injustifié de frais de repas ou de déplacements et la gestion de gains accessoires des enseignants. Le gouvernement constate notamment «un relâchement de la discipline chez quelques professeurs qui ont profité des failles du système de contrôle», a-t-il précisé mardi. Certains professeurs et doyens n'ont en outre pas porté assez d'intérêt aux respect des exigences administratives.

Plus globalement, le rapport dénonce une gestion administrative «compliquée» et divisée entre administrations centrale et facultaires. Le rapport met en évidence une inefficacité de la législation sur les revenus accessoires et des fraudes, dans quelques cas. Il critique aussi la pratique illégale consistant à négocier au niveau des facultés, principalement en médecine, les conditions d'engagement des professeurs sans en informer le Conseil d'Etat.

Culture du secret

Il apparaît également que la gestion des audits confiée à des tiers a été maladroite et témoigne «d'une culture du secret au sein de l'Université». La création d'une structure permanente de contrôle interne à l'Université permettra désormais de mieux maîtriser la gestion des risques.

Pour le Conseil d'Etat, la gouvernance de l'Université constitue le problème le plus grave et le plus urgent à résoudre. L'exécutif genevois a donc décidé de créer une commission externe chargée de présenter un avant-projet de loi sur l'Université. Elle sera présidée par un expert neutre et regroupera des personnalités venant des milieux académique, administratif et politique. La composition et le mandat de cette commission seront précisés lors de la séance du Conseil d'Etat du 26 juillet prochain.

Thierry Béguin a par ailleurs reçu mandat de poursuivre son enquête. Un rapport final est attendu pour le 30 novembre prochain. A noter que la justice genevoise s'intéresse aussi à l'affaire. Toutes les pièces du dossier ont été transmises au procureur général Daniel Zappelli et une procédure pénale a été ouverte. Selon l'exécutif cantonal genevois, aucune dénonciation pénale supplémentaire ne se justifie à la lumière du rapport intermédiaire. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!