Actualisé 30.12.2010 à 10:32

Lutte contre l'anorexie

Isabelle Caro est décédée dans l'anonymat

L'actrice française ultra médiatisée pour son combat contre l'anorexie s'en est allée au mois de novembre dans la plus grande discrétion.

de
Fabrice Aubert
1 / 17
En 2007, Isabelle Caro avait accepté de poser nue, sur un cliché du photographe Oliviero Toscani...

En 2007, Isabelle Caro avait accepté de poser nue, sur un cliché du photographe Oliviero Toscani...

AFP/Andreas Solaro
... pour une campagne italienne contre l'anorexie, «No Anorexia».

... pour une campagne italienne contre l'anorexie, «No Anorexia».

AFP/Andreas Solaro
L'actrice française est décédée le 17 novembre 2010, à l'âge de 28 ans.

L'actrice française est décédée le 17 novembre 2010, à l'âge de 28 ans.

AFP/Andreas Solaro

Isabelle Caro avait défrayé la chronique en 2007. Elle avait accepté de poser nue, sur un cliché du photographe Oliviero Toscani, pour une campagne italienne contre l'anorexie, «No Anorexia». Une maladie dont souffrait l'actrice française depuis ses 13 ans. Alors âgée de 27 ans, elle pesait 31 kilos pour 1 m 64 et avait décidé d'en faire un combat. «Cette photo, c'est l'horreur», avait-elle déclaré en la voyant placardée dans les rues d'Italie. «J'ai accepté de participer à cette campagne pour alerter les jeunes filles en leur montrant les dangers des régimes, des diktats de la mode et des ravages de l'anorexie. Le but c'est de choquer pour sensibiliser.»

Mais le 17 novembre 2010, Isabelle Caro est décédée. Une mort passée sous silence médiatique par volonté de la défunte et de sa famille. Jusqu'à ce qu'une amie ne l'annonce officiellement sur la page Facebook d'Isabelle, le 21 décembre. Depuis, les témoignages pleuvent sur son profil. En français, en italien, en espagnol et en anglais. Le combat d'Isabelle Caro avait en effet obtenu une dimension médiatique internationale. Outre la presse italienne et française, des chaînes comme CBS s'étaient intéressées à elle.

«Elle avait été hospitalisée pendant 15 jours pour une pneumopathie et dernièrement elle était très fatiguée, mais je ne connais pas la cause de son décès», nous révèle Vincent Bigler, ami d'Isabelle. Le chanteur neuchâtelois avait été très touché par la jeune Marseillaise en la voyant sur un plateau de télévision, en 2008. Il avait alors décidé d'écrire une chanson parlant de l'anorexie: «J'ai fin». Le morceau, sorti sur le 1er album de Vincent Bigler, a beaucoup tourné en radio et est parvenu jusqu'aux oreilles d'Isabelle Caro. «Elle m'a contacté pour avoir une copie du disque, elle a immédiatement aimé la chanson et avait envie de collaborer avec moi pour la réalisation d'un clip. Nous devions le tourner prochainement, je suis vraiment choqué par la nouvelle de sa disparition», précise le chanteur. Pour lui rendre hommage, il a réalisé un montage de photos sur «J'ai fin», «pour que le combat qu'Isabelle a mené pendant toutes ce années perdure».

Isabelle Caro avait aussi participé en 2009 au tournage du clip de la chanteuse genevoise Licia Chery, «Mental Disease», réalisé par les lausannois de Lacoza Movie Maker.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!