Wimbledon: Isner remporte le match historique en 11h
Actualisé

WimbledonIsner remporte le match historique en 11h

Un vainqueur a fini par être désigné entre le Français Nicolas Mahut et l'Américain John Isner. Ce dernier a remporté le marathon du cinquième set, 68 à 70!

Après 11h05 de bagarre, 183 jeux disputés sur trois jours et un cinquième set mythique conclu sur le score de 70-68, John Isner a fini par battre Nicolas Mahut dans un match qui a repoussé les frontières du réel lors du premier tour du tournoi de Wimbledon. C'est une odyssée d'un autre monde qui a pris fin sur le court 18.

A Church Road, tout le gratin du tennis s'est agglutiné sur le terrain annexe pour ne pas louper une miette du dénouement de la partie la plus incroyable de tous les temps. Parmi eux, John McEnroe, légende du jeu, qui a suivi la saga avec les yeux ébahis d'un enfant, «fier d'en avoir été un des témoins».

«Ce match restera à tout jamais un moment à part, il est impossible qu'une telle chose se reproduise un jour», a commenté le héros local Andy Murray, pris lui aussi de passion par le «match sans fin» retransmis sur l'écran géant du stade, à la place des superstars du court Central.

L'histoire en marche

A 15h35, sous un tonnerre d'applaudissements et l'oeil des caméras du monde entier, les deux gladiateurs ont fait leur retour sur le terrain où ils ont écrit la légende et battu tous les records depuis deux jours. Plus long match de l'histoire, loin devant les 6h33' du match entre Clément et Santoro à Roland-Garros en 2004, plus long set, plus grand nombre de jeux, d'aces... les deux hommes avaient déjà explosé tous les standards mercredi.

Restait à déterminer un vainqueur, même si le monde du tennis, Roger Federer en tête, leur avait déjà accordé la victoire à tous les deux. u bout de vingt nouveaux jeux, c'est finalement Isner, pourtant pas le plus frais des deux, qui a remporté (6-4, 3-6, 6-7, 7-6, 70-68) un match interrompu deux fois par la nuit, lundi après quatre sets et la veille à 59-59.

Le géant américain de 2m06 a converti sa première balle de match du jour, la cinquième au total, par un passing shot, avant de s'effondrer sur le court et de tomber ensuite dans les bras de son valeureux adversaire, qui avait déjà remporté un match 24-22 au troisième set décisif en qualifications.

«Un honneur»

«Ce mec est un guerrier. Aujourd'hui quelqu'un devait perdre, avoir partagé ça avec lui est un honneur», a commenté Isner lors d'une petite cérémonie improvisée sur le court pour remercier les deux acteurs et... l'arbitre d'avoir écrit, à Wimbledon, la légende du tennis.

«Là c'est vraiment douloureux, mais ce furent trois jours tout simplement incroyables. On a joué le plus grand match de tous les temps dans le meilleur endroit possible, c'était un honneur», a pour sa part déclaré Mahut, sonné par la défaite autant que par les chiffres vertigineux de son match.

Ils laissent en effet pantois: 11h05' de jeu, soit 1h21' de plus que le temps mis l'année dernière par Serena Williams pour remporter... tout le tournoi. Le cinquième set a duré à lui seul 8h11', soit plus d'une heure et demie de plus que le précédent plus long match de l'histoire. Les 183 jeux disputés représentent l'équivalent d'environ 20 sets!

Isner a servi la bagatelle de 112 aces, contre 103 à Mahut, pulvérisant ainsi le précédent record de 78 aces d'Ivo Karlovic. Il rencontrera le Néerlandais Thiemo De Bakker au deuxième tour dès vendredi et il n'a pas encore renoncé au tournoi du double avec Sam Querrey. Sera-t-il capable de seulement encore soulever le bras? A la limite peu importe! Entrer dans l'histoire vaut bien un petit sacrifice.

En chiffres

Chiffres et records autour du match d'anthologie remporté par l'Américain John Isner face au Français Nicolas Mahut après trois jours et 11h05 de lutte en cinq sets 6-4, 3-6, 6-7 (7/9), 7-6 (7/3), 70-68, jeudi au premier tour de Wimbledon.

11h05: la durée du match le plus long de l'histoire. Le précédent record, 06h33 lors de Clément-Santoro à Roland-Garros 2004, est pulvérisé. La partie s'est étirée sur trois jours et a été interrompue deux fois par la nuit.

08h11: la durée du cinquième set qui a lui seul écrase le précédent record du match le plus long. Le score final est juste surréaliste.

07h06: le temps que les deux joueurs ont passé sur le court mercredi, après les 02h54 de la veille. Jeudi, ils ont encore joué 01h05.

183: le nombre de jeux disputés, record mondial, loin devant les 112 du match entre Pancho Gonzalez et Charlie Pasarell, déjà à Wimbledon, en 1969.

138: le nombre de jeux dans le cinquième set, autre record dont on voit mal comment il pourra être battu un jour, à des années lumière des 48 jeux disputés au quatrième set (25-23) par John Newcombe et Marty Reissen à l'US Open 1969.

112: le nombre d'aces de John Isner, qui bat le précédent record du Croate Ivo Karlovic de 78 aces établi l'année dernière en Coupe Davis face à Radek Stepanek. Mahut bat lui aussi la marque de Karlovic avec 103 aces.

215: le nombre d'aces cumulés par les deux jours, plus de deux fois mieux que le total (96) de Karlovic et Stepanek. L'année dernière en finale de Wimbledon, remportée 16-14 au cinquième set par Roger Federer devant Andy Roddick, les deux joueurs avaient servi 77 aces à eux deux, la 4e marque de l'histoire.

246: le nombre de coups gagnants d'Isner, contre 244 à Mahut. Un chiffre hallucinant puisqu'on considère que réussir 100 coups gagnants dans un match est déjà une énorme performance. La grande majorité de ces «winners» sont venus du service. (si)

Ton opinion