Publié

Valais/ZurichIsolement éphémère pour la fugitive positive

Une touriste ado avait falsifié un résultat de test au coronavirus pour pouvoir rentrer chez elle malgré une mesure d’isolement. Réisolée de force, elle a pu repartir le lendemain car un nouveau test s’est révélé… négatif.

par
frb
La fugitive avait tenté de rallier son vol pour Amsterdam. Elle a été pincée avant d’embarquer.

La fugitive avait tenté de rallier son vol pour Amsterdam. Elle a été pincée avant d’embarquer.

AFP

Tout ça pour ça. Une touriste hollandaise de 17 ans a finalement pu rentrer dans son pays en avion le 6 janvier, après une mésaventure digne d’une série télé, racontée par «Le Nouvelliste».

Aller-retour en ambulance

Retour en arrière. Testée positive en Valais, la jeune femme a été placée en isolement dans le canton. Mécontente, elle a cherché à rentrer chez elle en violant la mesure ordonnée par les autorités sanitaires du Vieux Pays. Pour y parvenir, elle a fabriqué un faux résultat négatif au coronavirus. Manque de pot: sa fuite a été repérée. La voyageuse a pu être stoppée juste au moment d’embarquer dans son avion, le 5 janvier. Comme elle était potentiellement contagieuse, la fugitive a été ramenée en ambulance en Valais afin d’éviter un transport en train ou en taxi. «C’est le canton de résidence qui fait foi pour les mesures d’isolement et de quarantaine», explique le Service de la santé publique valaisan.

De retour dans le Vieux pays, elle a été placée à l’isolement et retestée. Surprise, le test s’est avéré négatif. Résultat, elle a pu partir prendre son avion à… Zurich. Le trajet en ambulance qu’elle a provoqué en violant son isolement sera mis à sa charge. Pour se consoler, la touriste peut se dire qu’au moins, elle aura vu du pays.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!