Moyen-Orient: Israël abat un drone «venu du Liban»
Publié

Moyen-OrientIsraël abat un drone «venu du Liban»

L’Etat hébreu affirme avoir détruit vendredi un engin volant sans pilote, qui a pénétré dans son espace aérien depuis le Liban.

L’armée israélienne n’a pas précisé s’il s’agissait d’un drone armé ou de surveillance, ni s’il s’agissait d’un drone amateur ou appartenant par exemple au mouvement chiite Hezbollah,

L’armée israélienne n’a pas précisé s’il s’agissait d’un drone armé ou de surveillance, ni s’il s’agissait d’un drone amateur ou appartenant par exemple au mouvement chiite Hezbollah,

Sputnik via AFP

L’armée israélienne a affirmé vendredi avoir abattu un drone ayant franchi son espace aérien depuis le Liban le long de la frontière entre les deux pays.

«Nos troupes viennent tout juste d’abattre un drone ayant franchi l’espace aérien israélien depuis le Liban. Ce drone a été suivi (à distance) par l’armée pendant toute la séquence de l’incident», a indiqué l’armée israélienne dans un message WhatsApp adressé à la presse.

L’armée israélienne n’a pas précisé s’il s’agissait d’un drone armé ou de surveillance, ni s’il s’agissait d’un drone amateur ou appartenant par exemple au mouvement chiite Hezbollah, ennemi officiel de l’Etat hébreu.

«Toute la séquence de l’incident»

Cet incident à la frontière libano-israélienne intervient toutefois quelques heures après des frappes aériennes, attribuées par la Syrie à Israël, ayant fait quatre morts dans la province syrienne de Hama. Contactée par l’AFP, l’armée israélienne a refusé de commenter ces informations.

Depuis le déclenchement en 2011 de la guerre chez son voisin syrien, l’Etat hébreu y a mené des centaines de frappes contre des positions du régime syrien et de ses alliés, les troupes iraniennes et les forces du Hezbollah libanais.

Israël a régulièrement fait voler des drones d’observation au dessus du Liban, pays avec lequel l’Etat hébreu est techniquement en guerre. Et les militaires israéliens ont déjà intercepté ou abattu des drones venant de Syrie ou du Liban.

(AFP)

Ton opinion