Actualisé 09.01.2009 à 15:25

Proche-Orient

Israël accuse le Hamas d'utiliser des boucliers humains

L'ambassadeur israélien auprès de l'ONU Aharon Leshno-Yaar a accusé vendredi le Hamas d'utiliser des boucliers humains.

Devant le Conseil des droits de l'homme, il a réaffirmé le droit de l'Etat hébreu à l'auto-défense.

«Le Hamas utilise la population palestinienne comme boucliers humains, en se cachant dans les écoles, les mosquées et les maisons à Gaza, et en les transformant en dépôts d'armes et de munitions», a déclaré l'ambassadeur lors d'une réunion spéciale du Conseil sur la situation dans le territoire palestinien.

Le Hamas, «aidé par l'Iran, la Syrie et le Hezbollah», «représente une menace non seulement pour Israël, mais pour n'importe quelle société modérée dans la région et au-delà», a affirmé l'ambassadeur. «Ce n'est pas seulement la guerre d'Israël», a-t-il souligné.

L'ambassadeur a déclaré qu'Israël fait le maximum pour éviter des victimes civiles, même au détriment de ses opérations militaires, et qu'il a facilité l'entrée dans la bande de Gaza de plus de 540 camions avec 10'000 tonnes d'aide humanitaire depuis le début de la crise.

Opération nécessaire

Il n'a annoncé aucune suspension des hostilités, malgré les appels de la quasi-totalité des gouvernements. L'opération militaire à Gaza est «une mesure nécessaire, conforme au droit légitime d'Israël à son auto-défense et à ses responsabilités pour protéger ses citoyens du fléau de la terreur», a-t-il dit.

L'ambassadeur Aharon Leshno-Yaar a rejeté par avance le projet de résolution du Conseil des droits de l'homme, en affirmant que son adoption «ne fera qu'éroder encore plus ce qui reste d'objectivité et de crédibilité» de cet organe de l'ONU.

Il a espéré qu'»à la suite de cette opération militaire inévitable à Gaza, une nouvelle réalité propice à la paix prévaudra», qui permettra de reprendre le processus de paix.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!