Actualisé 20.07.2020 à 17:10

Moyen-OrientIsraël arrête le gouverneur palestinien de Jérusalem

Adnane Gheith a été interpellé dimanche par la police israélienne pour «planification d’un acte terroriste», a annoncé ce lundi son avocat.

La police israélienne a confirmé l’arrestation, précisant que le gouverneur était «interrogé par les forces de sécurité», selon le porte-parole Micky Rosenfeld.

La police israélienne a confirmé l’arrestation, précisant que le gouverneur était «interrogé par les forces de sécurité», selon le porte-parole Micky Rosenfeld.

AFP

Le gouverneur palestinien de Jérusalem Adnane Gheith a été arrêté par la police israélienne. Il fait pour la première fois l’objet d’une enquête pour «terrorisme», a indiqué lundi son avocat à l’AFP.

Adnane Gheith, un responsable de l’Autorité palestinienne, est régulièrement arrêté – puis libéré les jours suivants – pour des activités jugées illégales par Israël. Basée en Cisjordanie, territoire occupé par l’État hébreu, l’Autorité palestinienne n’a aucun pouvoir d’agir à Jérusalem, selon la loi israélienne.

Adnane Gheith a été arrêté dimanche à son domicile de Jérusalem-Est, a déclaré à l’AFP son avocat Mohamed Mamdouh. Il a été arrêté «pour violation de la loi sur la souveraineté (israélienne) et planification d’un acte terroriste», a-t-il dit.

«Interrogé par les forces de sécurité»

C’est la première fois qu’il est arrêté pour des soupçons de «terrorisme» en plus de ceux d’activités illégales, a affirmé son avocat, sans toutefois détailler. De nombreuses infractions peuvent être considérées comme relevant du «terrorisme» selon la loi israélienne.

Contacté par l’AFP, le service de sécurité intérieure (Shin Beth) n’a pas commenté ces informations dans l’immédiat. La police israélienne a confirmé l’arrestation, précisant que le gouverneur était «interrogé par les forces de sécurité», selon le porte-parole Micky Rosenfeld.

Arrêté en avril

Adnane Gheith avait déjà été arrêté en avril puis libéré le lendemain pour des activités liées selon lui à la lutte contre le nouveau coronavirus.

Israël occupe Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville, depuis 1967. L’État hébreu a ensuite unilatéralement annexé Jérusalem-Est, décision qui n’a jamais été reconnue par la communauté internationale. Quelque 320’000 Palestiniens vivent à Jérusalem-Est et espèrent y établir la capitale de l’État auquel ils aspirent.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!