Actualisé 24.01.2011 à 08:16

Documents Al-JaziraIsraël dément

La chaîne télévisée araba Al-Jazira a révélé de nombreux documents sur les rapports entre Israël et l'Autorité palestinienne. Israël dément certaines affirmations.

Un haut responsable israélien a démenti lundi avoir adressé un avertissement spécifique en 2008 à l'Autorité palestinienne au sujet du lancement par Israël d'une offensive à Gaza, comme en fait état un document «confidentiel» révélé dimanche par la chaîne Al-Jazira.

«C'est un exemple d'inexactitude. Aucun avertissement concret concernant une offensive n'a été transmis à l'Autorité palestinienne», a déclaré à la radio publique le général de réserve Amos Gilad, directeur des affaires politico-militaires au ministère de la Défense.

L'un des 1600 documents révélés par Al-Jazira affirme selon la chaîne que le président palestinien Mahmoud Abbas avait été informé par M. Gilad, «de l'intention d'Israël de lancer une offensive à Gaza» fin 2008.

«Je n'ai pas dit autre chose au président Abbas que ce que nous avions dit au monde entier: en l'occurence que nous ne pourrions tolérer la reprise des tirs de roquettes et autres attaques terroristes contre notre territoire», a ajouté M. Gilad, à l'époque coordinateur adjoint des activités israéliennes dans les territoires palestiniens.

«On pouvait tout juste en déduire qu'Israël allait agir. Mais aucune information concrète n'a été transmise» a-t-il souligné.

Une fuite importante

Présentés d'une manière sensationnelle, les documents révélés dimanche soir constituent selon Al-Jazira «la plus importante fuite dans l'histoire du conflit israélo-palestinien».

Selon des documents de Wikileaks, Israël avait tenté d'obtenir en vain le soutien du mouvement Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à son opération contre la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas, à la fin 2008.

La bande de Gaza et le mouvement islamiste Hamas ont été en décembre 2008/janvier 2009 la cible d'une offensive dévastatrice de l'armée israélienne qui a fait 1400 morts palestiniens, selon des sources médicales palestiniennes, et treize morts israéliens.

Un porte-parole du Département d'Etat américain a quand à lui indiqué que le gouvernement américain se penchait sur les documents révélés par Al-Jazira. «Nous ne pouvons garantir leur véracité», a écrit le porte-parole. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!