Actualisé 07.12.2010 à 12:26

Etat palestinienIsraël déplore l'annonce faite par l'Argentine

Israël a exprimé sa déception, au lendemain de la reconnaissance par l'Argentine d'un Etat palestinien à l'intérieur des frontières de 1967.

La décision de reconnaître un Etat palestinien n'a pas été appréciée par Israël.

La décision de reconnaître un Etat palestinien n'a pas été appréciée par Israël.

L'Argentine a annoncé lundi qu'elle reconnaissait la Palestine en tant qu'Etat libre et indépendant, quelques jours après une décision similaire prise par le Brésil.

Le chef de la diplomatie Hector Timerman a précisé que la présidente Cristina Fernandez avait informé le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas de cette mesure reflétant selon lui la profonde frustation des autorités argentines devant l'impasse des efforts de paix.

«Le temps est venu de reconnaître la Palestine en tant qu'Etat libre et indépendant», a déclaré le ministre, soulignant que l'Argentine maintenait aussi sa «position irrévocable en faveur du droit d'Israël à être reconnu par tous et à vivre en paix et en sécurité à l'intérieur de ses frontières».

Contre-productif

La décision de reconnaître un Etat palestinien n'a pas été appréciée par Israël. Mardi, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Yigal Palmor a estimé que cette reconnaissance unilatérale était «contre-productive» dans l'avancée vers la paix.

«Cette décision décevante et préjudiciable est contraire aux accords israélo-palestiniens existants» qui appellent à l'établissement d'un Etat palestinien dans le cadre d'un traité de paix, a souligné Yigal Palmor.

Les derniers pourparlers de paix ont été suspendus fin septembre, seulement trois semaines après leur coup d'envoi, Israël résistant aux demandes américaines et palestiniennes de proroger un gel des nouvelles constructions dans les colonies juives en Cisjordanie.

Les Palestiniens ont déclaré qu'ils refuseraient de revenir à la table des négociations tant qu'Israël n'aurait pas mis fin à toutes les constructions dans les colonies en Cisjordanie et à Jérusalem Est, occupés par Israël lors de la guerre des Six jours en 1967. Les Palestiniens souhaitent ces territoires et la Bande de Gaza -sous contrôle du Hamas- pour la création d'un futur Etat. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!