Proche-Orient: Israël frappe le Hamas après une infiltration
Actualisé

Proche-OrientIsraël frappe le Hamas après une infiltration

L'armée a riposté par des tirs après que des Palestiniens ont réussi à s'introduire sur le territoire israélien et ont mis le feu à un poste de l'armée.

1 / 150
Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

AFP
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Keystone
Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Keystone

L'armée israélienne a tiré mardi matin sur une position du mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza en représailles à une infiltration de Palestiniens qui ont mis le feu à un poste israélien, a-t-elle indiqué.

Un certain nombre de Palestiniens présentés par l'armée comme des «terroristes» ont réussi à s'introduire en territoire israélien et à y incendier un poste de l'armée, a rapporté cette dernière. Il n'y a pas eu de blessé côté israélien, a-t-elle ajouté sans préciser ce qu'il était advenu des Palestiniens.

En retour, un char de l'armée israélienne a tiré sur un poste d'observation du Hamas à l'intérieur de l'enclave, a-t-elle dit.

Grève générale à Ramallah après les évènements de Gaza

Les magasins sont fermés à Ramallah pour une grève générale après que 59 Palestiniens ont été tués à Gaza par l'armée israélienne lundi.

Israël et le Hamas qui gouverne sans partage la bande de Gaza se sont livré trois guerres depuis 2008 et observent depuis 2014 un cessez-le-feu tendu de part et d'autre de la barrière de sécurité israélienne.

La trêve a une nouvelle fois été mise à l'épreuve ces dernières semaines par une mobilisation massive le long de la frontière pour le droit des réfugiés palestiniens à revenir sur les terres de 1948, date de la création d'Israël, et contre le blocus imposé par Israël à l'enclave. Le mouvement a tourné le 14 mai à la protestation contre l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem.

Ce jour-là, 62 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens. En tout, 118 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dans l'enclave depuis le 30 mars. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion