Actualisé 04.03.2013 à 17:28

Proche-OrientIsraël met en place des bus réservés aux Palestiniens

Cette mesure est qualifiée de raciste par des groupes israéliens de défense des droits de l'homme. Le ministère des Transports la présente lui comme une amélioration.

Cette ligne, reliant le passage d'Eyal, près de Qalqiliya, en Cisjordanie, aux villes israéliennes, n'est pas ouverte aux colons. Ils se sont souvent plaints par le passé de devoir partager les transports avec les Palestiniens, invoquant des risques d'attentat.

«Les nouvelles lignes de bus sont destinées aux travailleurs palestiniens entrant en Israël par le passage d'Eyal, afin de remplacer les opérateurs pirates qui transportent les travailleurs à des prix exorbitants», selon un communiqué du ministère des Transports.

«Apartheid»

Et le ministre des Transports Israël Katz a donné des instructions afin que «les Palestiniens entrant en Israël puissent circuler à bord de tous les transports publics en Israël, y compris les lignes opérant en Judée-Samarie (Cisjordanie, NDLR)», selon le texte. «C'est très bien, mais il devrait y avoir un bus toutes les 10 minutes, parce que les gens doivent attendre longtemps», a déclaré un des nouveaux usagers, au passage d'Eyal.

Les Palestiniens de Cisjordanie, qui doivent posséder un permis spécial pour entrer en Israël, dénoncent régulièrement un système d'«apartheid» dans lequel certaines routes et certains moyens de transports leur sont interdits sur leur propre territoire, officiellement pour des motifs de sécurité.

Les groupes de défense des droits de l'homme ont exprimé leurs craintes de voir les Palestiniens utilisant les lignes de bus traditionnelles être redirigés par la police vers les nouvelles lignes lors des contrôles dans les territoires occupés. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!