Aide pour Gaza: Israël ne veut pas du cargo libyen
Actualisé

Aide pour GazaIsraël ne veut pas du cargo libyen

Israël a demandé à l'ONU d'intervenir pour stopper un projet de cargo d'aide libyen qui doit tenter de briser le blocus israélien de la bande de Gaza, ont rapporté des médias samedi.

Le cargo est «chargé d'environ 2000 tonnes d'aide humanitaire sous forme de denrées alimentaires et de médicaments». (Photo: AP)

Le cargo est «chargé d'environ 2000 tonnes d'aide humanitaire sous forme de denrées alimentaires et de médicaments». (Photo: AP)

L'ambassadrice d'Israël aux Nations unies, Gabriela Shalev, a envoyé une lettre au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, demandant une intervention de la communauté internationale pour empêcher le navire d'approcher le petit territoire palestinien, selon le site internet du quotidien «Haaretz».

«Israël appelle la communauté internationale à exercer son influence sur le gouvernement de la Libye, à faire preuve de responsabilité et empêcher le navire de partir pour la bande de Gaza», a-t-elle écrit, selon «Haaretz».

Vendredi, une organisation caritative dirigée par Seif Al-Islam Kadhafi, le fils du numéro un libyen Mouammar Kadhafi, a déclaré qu'elle allait faire partir samedi un cargo de Grèce vers Gaza.

Mme Shalev a prévenu qu'»Israël se réservait le droit, dans le cadre des lois internationales, d'empêcher ce navire de briser le blocus». Le ministère israélien des Affaires étrangères ne pouvait être joint samedi.

2000 tonnes d'aide

Basée à Tripoli, la Fondation Kadhafi pour le développement a annoncé que le cargo était «chargé d'environ 2000 tonnes d'aide humanitaire sous forme de denrées alimentaires et de médicaments».

Le bateau transportera également «des personnes qui souhaitent exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien qui souffre du blocus imposé à Gaza», avait ajouté la Fondation dans un communiqué. Le cargo doit quitter le port de Lavrio, à 60 km au sud-est d'Athènes, selon l'ambassade de Libye.

Une flottille internationale pro-palestinienne transportant du matériel humanitaire à destination de Gaza avait été arraisonnée le 31 mai par la marine israélienne dans une opération au cours de laquelle neuf Turcs ont été tués. Deux bateaux grecs, partis du port du Pirée près d'Athènes, en faisaient partie.

Israël assure que ses commandos ont utilisé la force pour se défendre après être tombés dans une embuscade. Après le tollé suscité par ce raid meurtrier, Israël a assoupli le strict blocus imposé à Gaza depuis juin 2007 et la prise du territoire par le Hamas islamiste.

(ats)

Ton opinion