Bande de Gaza: Israël poursuit ses bombardements
Actualisé

Bande de GazaIsraël poursuit ses bombardements

L'armée israélienne a bombardé plusieurs dizaines de cibles dans la Bande de Gaza et s'approchait de la limite nord de la ville de Gaza samedi.

Tsahal a annoncé avoir tué 15 militants du Hamas dans des combats.

Par ailleurs, Chris Gunness, porte-parole de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), a indiqué que l'ONU prévoyait de distribuer samedi de la nourriture et des médicaments puisés dans ses réserves.

Mais il a expliqué que la suspension de l'approvisionnement de l'aide à Gaza par les postes-frontière contrôlés par Israël restait en vigueur. Cette suspension a été décidée jeudi après la mort d'un chauffeur de camion de l'ONU, tué par les forces israéliennes. La date de reprise de l'approvisionnement n'était toujours pas connue.

«A chaque jour qui passe, et tant que le cessez-le-feu exigé par le Conseil de sécurité n'est pas observé, la crise continue», a-t-il déclaré.

Samedi, l'aviation israélienne a bombardé plus de 40 cibles dans la Bande de Gaza, frappant dix sites de tirs de roquettes, des stocks d'armes, des tunnels de contrebande, un lance-missile et des hommes armés, selon l'armée. Des combats ont également opposé les forces au sol à des militants du Hamas, a-t-elle précisé.

Certains des combats les plus violents ont eu lieu sur la route stratégique qui longe la côte nord de la ville de Gaza, selon des responsables de la sécurité palestiniens. Les forces israéliennes se sont approchées à environ 1,5km de la ville, avant de reculer légèrement.

Tsahal a affirmé avoir tué 15 militants lors des combats samedi. Les responsables hospitaliers palestiniens n'ont confirmé que quatre morts, mais les combats empêchent les services de secours de ramasser les corps et de soigner les blessés.

La police israélienne a annoncé qu'une roquette palestinienne avait fait un blessé léger samedi en fin de matinée à Ashkelon, située à une quinzaine de kilomètres au nord de la Bande de Gaza. Cette ville a plusieurs fois été prise pour cible par les roquettes palestiniennes depuis le début de l'offensive de Tsahal.

Lancée le 27 décembre, l'opération israélienne «Plomb durci» a fait plus de 800 morts, dont environ la moitié de civils, côté palestinien, selon les autorités médicales palestiniennes. Treize Israéliens ont été tués - quatre par des tirs de roquettes, le reste dans des combats dans la Bande de Gaza. (ap)

Ton opinion